Afrisson

10ème anniversaire de la mort d’Ali Farka Touré (31 octobre 1939 - 7 mars 2006)


Articles -  Edito - par   Nago Seck  - 5 mars 2016

10 ans après sa mort, un petit rappel de ce qui a fait d’Ali Ibrahim Touré a.k.a. Ali Farka Touré l’un des artistes les plus aimés et respectés d’Afrique.

Ali Farka Touré, le grand chanteur et guitariste malien, est l’un des musiciens les plus importants de la scène africaine. Pionnier de la mouvance entre musique traditionnelle et musique moderne africaine, le triple gagnant des Grammy Awards, aux Etats-Unis, était une figure cruciale dans la popularisation de la musique malienne.

Ses albums soli, ses tournées mondiales et sa collaboration avec Ry Cooder pour "Talking Timbuktu" ont contribué à sa renommée internationale. Il s’est également impliqué dans les carrières de ses compatriotes musiciens Toumani Diabaté, Bassékou Kouyaté, Oumou Sangaré, Rokia Traoré
Ali Farka Touré a développé une approche très personnelle et immédiatement reconnaissable de la musique traditionnelle du nord du Mali. Il a transposé des techniques musicales anciennes à la guitare occidentale. Il s’est imposé comme la pièce manquante entre la musique africaine et le blues ; Martin Scorsese le surnommait “l’ADN du blues“. Possédé par l’esprit de la rivière durant une initiation musicale dans la religion locale "Gimbala", Ali est depuis reconnu comme étant le créateur du blues du désert. Par la suite, Tinariwen et Songhoy Blues contribueront à la diffusion de ce style musical.

Pour commémorer le dixième anniversaire de sa mort, Ali Farka Touré sera célébré dans son Mali natal au cours d’une série d’événements tout au long du weekend du 5 mars. À cette occasion seront programmés un grand concert à Bamako, avec à l’affiche les plus grandes stars maliennes, la finale d’un tournoi de football en son honneur, le dépôt de la première pierre de la future Rue Ali Farka Touré, une exposition au Musée National, et d’autres événements. Des commémorations ont déjà eu lieu cette semaine dans son village natal de Niafunké, au nord du Mali, qui était jusqu’à il y a peu, occupé par les troupes djihadistes qui avaient banni la musique dans une grande partie du nord du pays.
Ali Farka Touré reste une figure unique de la musique malienne, qui a su affirmer sa suprématie sur bon nombre de styles musicaux provenant des différentes régions du pays. Aujourd’hui encore, il reste un symbole de l’unification du peuple en ces temps difficiles de l’histoire malienne.
World Circuit sortira un nouvel album et d’autres productions d’Ali Farka Touré plus tard dans l’année.

Plus d’info sur l’artiste : cliquer ici

 

par   Nago Seck - 5 mars 2016 - © Afrisson