Afrisson

Biographie

Abdou Mboup

   Abdourahmane Mboup

Percussionniste virtuose et éclectique issu d’une famille de griots de Kébémer au nord-ouest du Sénégal, Abdou Mboup, Abdourahmane Mboup de son vrai nom, commence au début des années 1970 à jouer avec les groupes de mbalax du pays avant de rejoindre en 1974 le groupe Xalam avec lequel il tourne en Afrique et en Europe, en compagnie des Sud-africains Hugh Masekela et Miriam Makeba.

Après l’enregistrement du disque Adé de Xalam (festival Horizonte de Berlin 1979), Abdou Mboup rejoint Paris au début des années 1980. En 1982, il participe à l’enregistrement du disque Aka Datrabi Java du trompettiste américain Jon Hassel avec qui il se rend au festival Womad 2003 à Londres en Angleterre. Bien vite, il devient le percussionniste attitré du pianiste, organiste, trompettiste et chanteur de jazz français Eddy Louiss qui le chaperonne. Avec certains musiciens de son mentor comme le batteur Paco Séry, il fera partie des membres du groupe de jazz-fusion Sixun.
Artiste éclectique (mbalax, jazz, jazz-fusion), Abdou Mboup pose ses rythmiques sur les musiques de divers artistes : Angélique Kidjo, Manu Dibango, Talking Heads, Eric Lelann, Jean-Luc Ponty, Randy Weston, Michel Petrucciani, Nina Simone, Lisa Fischer, Chico Freeman, Richard Galliano, Africa Bambata...

JPG - 65.9 ko

Installé à Union City dans le New Jersey depuis 1995, Abdou Mboup fait une carrière solo aux Etats Unis en tant qu’auteur, compositeur, chanteur, batteur, percussionniste (sabar, djembé, talking drum), xalamkat (joueur de xalam) et korafola (joueur de kora). Il est également professeur de percussions au New School University de New York. Parallèlement, il accompagne sur scène ou sur disque des artistes de renom comme Hary Belafonte, Pharoah Sanders, Winard Harper, Jon Faddis, Joe Zawinul, Jason Moran, Ronny Jordan, David Arkenstone, David Murray, Bill Laswell, Ron Carter, Carlos « Papato » Valdez, Billy Higgins... Il a signé avec le groupe Wakaw deux album personnels, Sandang et Blessing.

 

par   Nago Seck  22 septembre 2007 - © Afrisson