Afrisson

Biographie

Abou Smith


Originaire de la Côte d’Ivoire, l’auteur, compositeur, guitariste et chanteur, Abou Smith, navigue entre le reggae et l’afro-soul, une fusion de rythmiques africaines (musique mandingue, afro-beat), de soul et de bass funk soutenant une voix soul…

Abou Smith débute le chant dans des groupes de collèges et lycées, interprétant des tubes de soul music d’Otis Redding, Wilson Pickett, Marvin Gaye, Ray Charles. Plus tard, il devient le leader de la chorale de gospel de l’église Saint Paul d’Abidjan. Etudiant en sciences économique, il est parallèlement lead vocal de l’orchestre de l’Université d’Abidjan, un groupe qui lui permet de faire ses premières télés et tournées à travers le pays. En 1985, il est repéré par Justy Lenas Production qui sort son premier album, Saya ti môgôto - Saragnini, au beat reggae marqué par des sonorités africaines données par le balafon, la kora et des percussions traditionnelles dont le djembé. S’inspirant des vieux sages africains, Abou Smith parlent dans ses textes des coutumes et traditions africaines, de l’éducation, du respect ou du savoir vivre. La sortie de ce premier opus est l’occasion pour Abou Smith d’être invité sur de nombreux plateaux télés et à des concerts en Afrique, partageant l’affiche avec des artistes comme son compatriote reggaeman Alpha Blondy, Mory Kanté, Salif Keïta, Youssou Ndour...

JPG - 7.8 ko
Alpha Blondy

Arrivé en 1989 à Paris (France), il signe deux ans plus tard avec le label Sahara Record (Washington) et sort en 1995 Mafola, un deuxième opus fidèle au reggae. C’est l’occasion de faire de nombreuses tournées à travers les Etats Unis. De retour en France, il se produit dans de nombreuses salles parisiennes (New Morning, Divan du Monde, Hard Rock Café, Chapelle des Lombards, Le Palace....), de la province puis dans diverses villes d’Europe. Depuis, Abou Smith s’est orienté vers l’afro-soul, une fusion de rythmiques africaines (musique mandingue, afro-beat), de soul et de bass funk soutenant une voix soul, comme le laisse entendre son album Hear my bongo paru en décembre 2010…

 

par   Nago Seck  11 septembre 2007 - © Afrisson