Afrisson

Biographie

Adou Elenga


Né en 1921 à Watcha, dans la province orientale de l’actuelle République Démocratique du Congo, l’auteur-compositeur, chanteur et guitariste virtuose, Adou Elenga, est une des figures emblématiques de la rumba congolaise. De père ghanéen (Mohamed) et de mère congolaise (Amba de Kasongo Maniéma, il commence à s’initier à la guitare à 21 ans auprès de son grand-frère Saïdi Mambiléo (guitariste, pianiste et violoniste), et débute sa carrière professionnelle en 1939. Adou Elenga décède le 4 août 1981, des suites d’une tuberculose.

Au début des années 1950, Adou Elenga signe avec la maison de disques Ngoma, et s’illustre avec "Ata ndele", chantée en lingala et devenue un tube de l’époque. Cette chanson annonçant la décolonisation du Congo belge attire les foudres du pouvoir colonial et vaut à cet artiste engagé d’être arrêté en 1954. Adou Elenga décède le 4 août 1981, des suites d’une tuberculose au Sanatorium de Makala (actuel Hôpital Général de Kinshasa), laissant derrière lui de nombreux autres titres comme "Kumambele", "Pyramide, "Verebina", "Tout le monde samedi soir", "Mina kwendaKisangani", "Awala esika minene", "Oleki olekaka", "Polina ayibi soie" ou encore "Tebo".

 

par   Nago Seck  5 septembre 2013 - © Afrisson