Afrisson

Africa sorina

Disques - CD  |   France -  Sénégal  |  DouDouDiouf  | Parution : 2004  | Label :  Believe - Production Mamadou Diouf

Titres :
1. Musicien apprenti magicien 3:17
2. Africa sorina 4:13
3. Mbeuguël 4:36
4. La vie 4:20
5. Nit ak moromane 4:05
6. Mariama Dianké 3:50
7. Singalé 4:01

Originaire de la Médina, un quartier populaire de Dakar (Sénégal), et vivant à Metz (France), Mamadou Diouf aka DouDouDiouf (Doudou Diouf) est un auteur-compositeur, guitariste, harmoniciste, joueur de sanza, percussionniste, flûtiste, interprète et danseur, développant de l’afro-fusion, de l’afro-pop, de l’afro-folk ou de la musique acoustique aux parfums mbalax. Son style mêlant percussions africaines, phrasés de saxophone percutants et riffs de guitares jazzy et qu’il appelle "world universel d’ici et là-bas", soutient des textes chantés d’une voix chaude en wolof, en anglais ou en français.

En 2004, DouDouDiouf sort son premier album dont l’intitulé parle de nostalgie, "Africa sorina" qui veut dire "Lointaine Afrique" en wolof. "A cette Afrique active, qui "pousse patiemment". Espérant que ces vers et ces mélodies participeront, à apaiser, à régénérer et à galvaniser les esprits... ", dit l’artiste. On y entend des titres comme Musicien apprenti magicien, Mbeuguël (l’amour en wolof), La vie (une vison parmi tant d’autres dans cette aventure insaisissable), Nik at moromane (la paix est une richesse précieuse dans ce monde) ou encore Mariama Dianké (la perte de repères peut être facteur de déchéance). "Africa sorina" deviendra en 2008 la bande originale de "De nouvelles vies", un film de Stéphane Kurk, réalisateur et scénariste né en 1945 à Kherson en Ukraine.

Fiche :
Paroles, musique, guitare, congoma, chant : DouDouDiouf
Guitare solo, basse, choeurs : Jamy Pedro
Saxo ténor, baryton, flûte : Julien Petit
Percussions : Yvon Susini, Modou Samb, Guigui Bwanga
Choeurs : Patrice Claude, C.Crozat
- Arrangements, maquettage, mixage : Raoul Leninger, Fabrice Garcia, Marc Pandolf, Allou, Pape Macoura Ndiaye

 

par   Nago Seck  9 décembre 2007 - © Afrisson