Afrisson

Biographie

Aïda Samb


Petite fille du virtuose du xalam El Hadj Samba Diabaré Samb, Aïda Samb perpétue l’héritage musical de son grand-père. Elle connaît véritablement le succès en 2012 à l’occasion de la sortie de son premier album Sarabaa. Accompagné d’instruments comme le xalam, elle interprète des classiques de la musique sénégalaise. Elle a reçu le prix de la “Meilleure artiste de musique traditionnelle” d’Afrique aux Kora Music Awards 2012.

Après des études à l’école des Arts de Dakar, Aïda Samb a débuté sa carrière musicale en qualité de choriste de grands noms de la musique sénégalaise comme Youssou Ndour, Kiné Lam, Pape Diouf, Yoro Ndiaye, Abou Thioubalo. Découverte par le grand public dans l’orchestre Fekke Ma Ci Boolé de Youssou Ndour, elle sort deux singles dont What About Me ? sorti en 2009. Elle connaît véritablement le succès en 2012 à l’occasion de la sortie de son premier album Sarabaa qui lui vaut le prix de la “Meilleure artiste de musique traditionnelle” d’Afrique de l’Ouest aux Kora Music Awards 2012.

 

par   Sylvie Clerfeuille  25 janvier 2013 - © Afrisson

Discographie

Aïda Samb
 

News

Aïda Samb
 
Les Lauréats des Kora Awards 2012
Pour cette édition des Kora Awards 2012, on peut souligner l’émergence du Burundi, pays longtemps marginalisé sur le plan musical, avec deux prix, un pour Kidum, « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de L’Est » et l’autre pour Seraphim Song’s, « meilleur groupe de musique religieuse ». Deux pays dominent cette année la manifestation : la Côte d’Ivoire avec Dj Arafat élu « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de l’Ouest » et « Meilleur Artiste d’Afrique », et Magic System , « meilleur groupe d’Afrique » et le Benin qui récolte trois prix, « Meilleur Groupe Traditionnel d’Afrique » pour Les Frères Guedehoungue, « Meilleur Artiste Masculin de Musique Religieuse » pour Yvan et « Meilleur Espoir Féminin du continent Africain » pour Sessimé. Certains pays habituellement peu présents dans les compétitions internationales font une percée remarquée : l’Ouganda, la Namibie et le Gabon. Il faut en conclusion déplorer l’absence totale des pays de la Corne de l’Afrique (Ethiopie, Soudan, Somalie, Djibouti) et surtout du Mali, pays pourtant riche en musiciens développant une carrière internationale.