Afrisson

Biographie

Amadou Ndiaye Samb


Issu d’une famille de griots laudateurs-“xalamkat” (joueurs de xalam ou luth sénégalais), généalogiste, chroniqueur social, historien et poète, Amadou Ndiaye Samb, a largement contribué à la valorisation et à la popularisation des musiques lyrique et classique sénégalaises, avec son ami Samba Diabaré Samb...

Très jeune, Amadou Ndiaye Samb s’initie au « xalam », le luth traditionnel de 3 à 5 cordes des Wolofs du Sénégal. Doté d’un sens artistique insoupçonné et d’une grande dextérité, il s’était illustré à l’âge de 15 ans en animant les fêtes de quartier comme les mariages et les baptêmes. En 1958, il animait sur Radio Sénégal, avec Samba Diabaré Samb (autre virtuose du xalam), « Sénégal Demb » (Le Sénegal d’autrefois), une émission sur l’histoire nationale. Ce magazine culturel a permis au grand public de découvrir ses nombreuses compositions.
Son interprétation en 1960 de « Niani » (un chant sur la province historique du Niani situé dans le Sénégal oriental) lui valut une immense popularité dans tout le pays. Dès lors, il fut sollicité pour devenir, avec Samba Diabaré Samb considéré par beaucoup comme son frère, membre fondateur de l’Ensemble lyrique traditionnel du théâtre national Daniel Sorano de Dakar (1962). Ce célèbre duo de « xalamkats » (joueurs de xalam) a fait résonner ses cordes dans diverses manifestations : visites officielles des chefs d’Etat, journées culturelles, festivals…En 2006, son fameux titre « Niani » est remixé dans la compilation African Pearls vol.4 : The Teranga Spirit, produite par le sénégalais Ibrahima Sylla.

 

par   Nago Seck  8 mai 2008 - © Afrisson