Afrisson

Biographie

MBaye Dièye Faye

   Babacar Faye
Artistes Sénégal | Naissance : 1960 | Styles :  Mbalax - World Music / Musique du Monde / Afrobeat

Fils du tambour major Vieux Sing Faye, Babacar Faye dit « Mbaye Dièye Faye » s’illustre très jeune aux percussions sabars dans les fêtes de quartier avant d’intégrer le Diamono de Dakar avec Youssou Ndour.

You, l’ami d’enfance, le « jumeau »

JPG - 18 ko
De g. à d. : Mbaye Dièye Faye et Youssou Ndour

Originaire du quartier populaire de la Médina à Dakar, Mbaye Dièye Faye anime dès l’âge de 6 ans les kassaks (fêtes nocturnes de circoncision) et débute professionnellement dans la musique à 1é ans. En 1974, alors qu’il n’a que 14 ans, Mbaye Dièye Faye rejoint le Diamono de Dakar avec son ami d’enfance surnommé son « jumeau », Youssou Ndour, futur membre fondateur du groupe Etoile de Dakar devenu Super Etoile de Dakar en 1981. Depuis cette date, il est le percussionniste attitré et l’animateur du groupe de mbalax le plus populaire du Sénégal, jouant sur diverses scènes du monde avec des stars de la pop music comme Peter Gabriel, Paul Simon, Sting ou encore Bruce Springsteen.

Sing Sing Rythmes

JPG - 22 ko
Babacar Faye (debout) et le Sing Sing Rythmes

Depuis 1990, Mbaye Dièye Faye a monté son propre groupe de tambourinaires de sabars, Sing Sing Rythmes, composé de ses frères et cousins : El hadji Faye, Moussa Faye, Baye Demba Faye, Yéry Bouna Mbass Guèye et Vieux Kaba Mbaye. Avec cette formation, il a sorti plusieurs albums dont le premier, Sing Sing, produit par Jololi, le label de son ami Youssou Ndour. Artiste éclectique, Mbaye Dièye Faye explore les divers rythmes du sabar (ndaw raabin, yaaba, ndaga, yaanap, taatu laobé, taggumbar, arwataam xagn ma si, goumbé, thiébou diène Penda Mbaye, mbabass, ndawrabine, guine tambal bath)

Rimbi Rimbi

JPG - 70.9 ko

Mbaye Dièye Faye a aussi créé de nouvelles sonorités et danses comme le « Rimbax Papax » (un rythme de danse très énergique), « Blokass » (danse consistant à bloquer les hanches) et le « Rimbi Rimbi », une danse obcène en vogue au Sénégal depuis 2006, année qu’il a décidé de réaliser sa propre carrière solo. Un an plus tard, le Sing Sing Rythmes, groupe de mbalax avec percussions sabars, tama, djembés, guitare, basse ou batterie réalise une tournée internationale dont une étape à Paris. Pour cette première, Mbaye Dièye Faye est entouré de 13 artistes dont Amath, Serigne Thiam, Ousmane Sylla et les vocalistes Djiby Dramé et Alpha Dieng, le fils du chanteur Ndiouga Dieng de l’Orchestra Baobab. Doté d’un sens inégalé de l’improvisation, une discipline versatile qu’il développe avec tact, il s’est en outre nourri de ses diverses collaborations, s’ouvrant et s’adaptant au rap, à la pop, au jazz, au reggae, à la musique mandingue et à bien d’autres courants musicaux. Mbaye Dièye Faye a su étaler à travers ses nombreuses prestations scéniques et discographiques sa virtuosité et démontrer sa maîtrise de divers tambours d’Afrique de l’Ouest : sabars, bougarabous (buggers), tama, sahouroubas, djembés
Percussionniste virtuose, Mbaye Dièye Faye a collaboré avec de nombreux artistes et groupes du Sénégal, posant ses percussions sur les musiques du Star Band de Dakar, Ismaël Lo, Omar Pène, Alioune Mbaye Nder, Ndongo Lô, Fatou Guewel, Ablaye Mbaye (son cousin), Saintrick & Les Tchielly ou encore Fallou Dieng, Coumba Gawlo Seck et Waflash avec qui il a fait le Zénith de Paris en 2008.

 

par   Nago Seck  21 septembre 2007 - © Afrisson

Discographie

MBaye Dièye Faye