Afrisson

Biographie

Bachot Muna


Artistes Cameroun | Styles :  MakossaSite internet

Auteur, compositeur, interprète et pianiste, Bachot Muna s’illustre en 1976 avec "Essu kud’ am" avant de créer le groupe Man Walk. Ouvert à divers styles, il navigue dans le makossa, le jazz, le funk, la pop, le rock et le reggae.

« J’ai commencé par la chorale ou j’accompagnais ma mère. Au collège j’ai monté avec des copains, différentes formations avec lesquelles on a fait beaucoup de tournée dans l’Ouest du Cameroun, et dans plusieurs villes (Mbanga, Loum, Penja, Nkonsamba, Manjo, Nkumba). Après quelques mois, certains membres du groupe ont du nous quitter pour des raisons personnelles. Lorsque je suis allé m’installer à Kumba pour des raisons professionnelles, Guy BILONG qui traînait beaucoup avec nous à Loum et qui avait appris à jouer à la batterie, est venu me rejoindre et nous avons joué à Tiko, Douala, Moutenguene et au Nord du Cameroun. Après cela, j’ai quitté le Cameroun, et je suis allé au Nigeria ou j’ai joué avec plusieurs Orchestres, et j’y ai fait de nombreux programmes de télévisions pour douze états du Nigeria. Suite aux problèmes politiques qui ont suivi, j’ai du quitter le pays pour le Bénin. Ensuite, je me suis rendu au Niger, au Togo, et au Burkina-Faso, où j’ai joué pendant 9 mois. Juste après je me suis installé en Côte d’Ivoire, qui est le pays ou ma carrière a vraiment commencé et où je jouais dans les cabarets et les hôtels. Tous les écrits qui ont suivi ma carrière sont partis de la Côte d’Ivoire C’est également de la Côte d’Ivoire qu’est partie des albums tels que ‘‘Inch’allah’’, ‘‘C’est le pauvre qui a tort’’. Après un bref passage en France, je suis retourné en Côte d’Ivoire ou j’ai sorti l’album ‘‘Les histoires de ma Vie’’, dont j’avais confié la production à A. TOURE qui en a fait une propriété personnelle et dont je n’ai jamais perçu un seul radis. Après je suis venu m’installer en Belgique ou j’ai sorti en 1998 l’Album ‘‘Africa Sa’’ dont la chanson "Loh Yonme" m’a valu le titre de meilleur chanteur de l’année 1999 au Cameroun. Actuellement, je continue à travailler dans les casinos et les palaces comme je l’ai toujours fait. Je fais également des concerts de temps en temps. Aujourd’hui je viens de sortir mon tout nouvel album intitulé ‘‘Ashiko Go’’ »

Source : itw Camerfefeeling, 5 juin 2006

 

par   Afrisson  7 mai 2007 - © Afrisson