Afrisson

Biographie

Bakhan

   Cheikh Abdoulaye Ndiaye

Né en 1981 né à Rosso au sud de la Mauritanie, l’auteur, compositeur, guitariste (acoustique) Cheikh Abdoulaye Ndiaye aka Bakhan (“la bonté”) qui a commencé à chanter à l’âge de 10 ans est issu d’une famille métissée (Wolofs, Maures, Halpulaars (Peuls) et Soninkés), un métissage qui conduira ses choix artistiques. Depuis toujours, le rêve de cet artiste influencé par Baaba Maal, Youssou Ndour, Salif Keïta ou Ismaël Lo, est de parvenir à créer une musique mauritanienne moderne transcendant les barrières ethniques et les cloisonnements musicaux. Ce sera une fusion mbalax, musique pulaar (peule), pop, blues, jazz, soul ou funk, chantée d’une voix aigüe en wolof, pulaar (peule) et hassanya (arabe mauritanien)…

Suite aux affrontements interethniques de 1989 en Mauritanie, Bakhan et sa famille, comme une importante partie de la population noire mauritanienne, décident, pour fuir les violences, de s’exiler au Sénégal et rejoignent le camp de réfugiés de Dagana ; un camp qui deviendra sa première scène musicale. De retour à Nouakchott en 1995, il reprend ses études, désirant devenir pilote, mais une sérieuse maladie vient perturber ses plans scolaires. C’est alors qu’il se lance dans divers projets musicaux et intègre un groupe de rap mauritanien avant d’assurer la direction musicale de “Darna TV”, une initiative mettant en valeur les voix féminines. En 2006, Bakhan dit “Chico” repart au Sénégal afin de progresser au contact d’artistes confirmés. Dans la capitale sénégalaise, il s’inscrit à l’Ecole Nationale des Arts d’où il sort major de sa promotion, dans le département des Arts scéniques en 2008. Il est alors sélectionné pour l’atelier de formation de recherches musicales “Voix du Sahel” au Tchad, une initiative du CCF de N’Djamena et CulturesFrance. En 2009, il est sélectionné pour la finale du “Prix Découvertes RFI” ayant lieu le mercredi 25 novembre à Lomé au Togo, aux côtés Kareyce Fotso (Cameroun) et de Naby (Sénégal), le futur lauréat.

De retour à Nouakchott en 2009, il prépare son album Ndeysan, qui paraîtra en janvier 2011. Mot wolof utilisé pour témoigner à l’autre une émotion vive, triste ou heureuse, Ndeysan révèle l’afro-fusion de l’artiste, un tissage entre mbalax, musique pulaar (peule), pop, blues, jazz, soul ou funk, chanté d’une voix aigüe en wolof, pulaar (peule) et hassanya (arabe mauritanien). La même année, Bakhan fait un featuring sur le titre “Mariage forcé” de l’album Diamant noir du rappeur d’origine Sénégalaise et Mauritanienne Cheikh Tidiane Diop "CTD".

 

par   Nago Seck  2009 - © Afrisson