Afrisson

Biographie

Bamba Wassoulou Groove


Groupes Mali | Création : 2012 | Styles :  Musique Mandingue - Afro-pop - Wassoulou - World / Musique du monde

Bamba Wassoulou Groove est en 2012 à Bamako (Mali) à l’initiative de Bamba Dembélé, percussionniste et cofondateur du Super Djata Band, groupe mythique de Zani Diabaté (1947-2011), le guitariste le plus original et le plus funky de la musique malienne postindépendance. Composé de 7 artistes - des expérimentés et des jeunes talents - (3 guitares, 1 basse, 1 batterie, des percussions et un chanteur), Bamba Wassoulou Groove réactualise et modernise une musique qui n’a rien perdu de sa force et de son originalité. Alternant nouveaux morceaux et grands classiques du répertoire Bambara (wassoulou), et de la musique mandingue malinkée, Bamba Wassoulou Groove dégage une énergie et une puissance tellurique lors de ses concerts. Guitares électriques psychédéliques et bluesy, solos hallucinés et hypnotiques, voix habitées, rythmiques torrides, le Bamba Wassoulou Groove redonne du punch à la musique actuelle du Mali.

Les musiciens et la musique de Bamba Wassoulou Groove

La couleur musicale du groupe est d’abord celle donnée par les deux guitaristes solos. Deux styles assez différents. Celui de Moussa Diabaté, qui a fait ses premières armes dans le Super Rail Band aux côtes de Djélimady Tounkara, le maestro de la guitare mandingue, avant de rejoindre l’ensemble de Ballaké Sissoko et d’accompagner Bako Dagnon et les plus grandes griottes maliennes, se caractérise par un phrasé, une invention mélodique et un son plutôt bluesy.
Mamadou Baïni Diabaté, lui est beaucoup plus rock, plus proche de Jimmy Page, Jeff Beck, voire de Jimi Hendrix (qu’il vénère) ou des guitaristes de la Côte Ouest des USA comme Jerry Garcia ou Jorma Kaukonen de Jefferson Airplane. Son inspiration et son style trouvent, d’abord et avant tout, leurs sources dans les jeux des grands joueurs de kamélé ngoni, l’instrument qui accompagne les transes des chasseurs traditionnels bambaras. Ses solos, flamboyants, lyriques et très libres, sont toujours inspirés.

Le chanteur Ousmane Diakité, le benjamin du groupe avec le bassiste Ibrahim "Papus" Diombana, possède dejà une incroyabte maturité. D’origine griottique, il a chanté dans les mariages et dans les fêtes traditionnelles, puis dans les clubs de la capitale Bamako, avec des groupes de reggae et de rap avant de rejoindre Bamba Wassoulou Groove. Sa voix, au timbre granuleux, qui n’est pas sans rappeler celle des chanteurs de la soul sudiste (Wilson Pickett, Joe Tex, Otis Redding), fait merveille aussi bien sur les morceaux up tempos que sur les blues.

Quant à la rythmique, elle tient l’assise du groupe, sans faille, avec une constante invention et une énergie peu commune. Les jeunes musiciens, le bassiste et le guitariste rythmique Dramane Diarra y font équipe avec des musiciens aguerris, comme Maguett Diop, batteur du Super Rail Band depuis très longtemps et Bamba Dembélé, le directeur musical du groupe, aux percussions et aux congas. Ce dernier, à l’origine du Super Djata Band qu’il a fondé avec Zani Diabaté, a été également percussionniste du Rail Band, de Boubacar Traoré “Kar Kar”, et a accompagné tous les musiciens qui comptent à Bamako.

* Source : Christian Moussé (Producteur – Festival Musiques Métisses d’Angoulême)

 

par   Nago Seck  17 décembre 2012 - © Afrisson