Afrisson

Biographie

Bella Lawson


Auteure, interprète et percussionniste (calebasse, udu), née au Togo, Bella Lawson navigue entre afro zouk, ndombolo, soukouss, mapouka et bien sûr les danses, chants et rythmes du Togo

Influencée dès sa tendre enfance par sa compatriote Bella Bellow (1945-1973), dont elle connaît tout le répertoire - elles ont le même prénom -, Bella Lawson interprète dès l’âge de 11 ans des chansons des Ivoiriennes Aïcha Koné et Monique Séka ou de Félix Boccovi, pour le bonheur de sa famille et de ses amis.

Sa venue en France en 1992 lui permet de se lancer professionnellement dans la chanson : en 1996, elle interprète en playback des chansons de Monique Séka et commence à composer ses propres chansons. Elle est alors remarquée par le groupe Bana Marseille (les jeunes de Marseille en lingala), un groupe de soukouss dont elle devient la choriste et avec lequel elle tourne dans le Sud de la France. L’année 1997 la voit intégrer, comme choriste, le groupe Tropic Show de Francis Yaoundé. Mais il faudra attendre 1999 et son premier single, Koami, pour que le public de son pays, le Togo, découvre avec bonheur sa musique. Le succès est tel qu’elle est invitée à la tournée nationale « Caravane Fine », avec des artistes comme King Mensah, Laurence Montehocte, Joé-Kou et Ali Bawa. Depuis 2000, Bella Lawson a animé de nombreuses soirées dans les discothèques de plusieurs villes de France (Marseille, Avignon, Lyon, Montpellier, Paris), tourné en Afrique et en Europe et enregistré un album, "Lom Nava" (2004), arrangé par l’incontournable Ivoirien Bamba Yang...

Germaine Kobo & Bella Lawson

Lors de son show case au Babel Med à Marseille, Germaine Kobo fait la connaissance de Bella Lawson, jeune chanteuse et percussionniste d’origine togolaise. Ensemble, elles créent Germaine Kobo & Bella Lawson, un duo de choc vocal et instrumental (guitare, calebasse, udu, kalimba, kora, percussions africaines, kamélé ngoni et balafon), et un style afro-pop-électro qu’elles définissent comme de l’afro-punk-tribal. En Septembre 2018, elles font une résidence de création à la Friche Belle de Mai à Marseille. Soutenues par DJ Ivor Placca, l’ingénieur du son de l’Afriki Theatri (un espace culturel africain basé à Marseille) devenu leur directeur artistique, elles tournent essentiellement dans la région PACA.

"Notre musique, c’est de l’afro-punk-tribal, entre électro et folk, une musique qui offre une liberté, une folie. On est des filles vivant en Europe, issues de diasporas, et on fait une musique qui n’est pas l’addition de nos deux univers mais une culture réinventée reflétant une Afrique fantasmée qui devient réelle. C’est l’histoire de femmes modernes, noires, mûres, parlant de leur condition de femme et du racisme. C’est la fabrication d’un autre univers qui ouvre le champ des possibles."

2ème Prix des Musiques d’ici - Diaspora Music Awards

Le duo Germaine Kobo & Bella Lawson (Marseille - PACA) sera en novembre 2018, Edgar Sekloka (Puteaux - Ile de France) et Walid Ben Selim (Perpignan – Occitanie), parmi les 3 lauréats du 2ème Prix des Musiques d’ici - Diaspora Music Awards, initié par le festival Villes des Musiques du Monde.

 

par   Nago Seck  2 septembre 2007 - © Afrisson

Discographie