Afrisson

Betece

Titres :
1 - Mandali - Médoune Diallo
2 - Miye Na We - Lokua Kanza
3 - Betece - Amadou Ballaké
4 - Hwomevonon - Gnonnas Pedro
5 - Ntoman - Salif Keïta
6 - Carpintero - Ronnie Baro
7 - Scandalo - Shoubou
8 - Sonfo - Sekouba Bambino
9 - Sey - Thione Seck
10 - Mopao - Koffi Olomide
11 - Pepita - Boncana Maïga
12 - Naliye Gnimo - Bailly Spinto
13 - Doni Doni - Africando (Bembeya Jazz)

Réalisé et arrangé par Boncana Maïga, Betece d’Africando réunit de grandes pointures du continent, histoire de rappeler que la musique afro-cubaine (salsa) fut un héritage partagé par toute l’Afrique...

Débutant par le grand classique « Mandali », tube du groupe gambien Super Eagles en 1969 interprété ici par Medoune Diallo, vétéran du groupe Baobab, l’album dévoile dans « Miye Nae » un Lokua Kanza enjoué chantant en swahili sur une section cuivres flamboyante. Salif Keïta interprète avec une ferveur nouvelle « Ntoman » qu’il chanta pour la première fois en 1973, une époque où la planète mandingue flirtait avec l’afro-cubain. Le phrasé griottique de Sekouba Bambino, grand chanteur du Bembeya Jazz, donne au titre « Sonfo » des inflexions lyriques. On y trouve aussi Amadou Ballaké dans « Betece », Koffi Olomide et sa voix onctueuse dans « Mopao », le vétéran ivoirien Bailly Spinto et le groupe rendant hommage au Bembeya Jazz relooké aux couleurs de la démocratie. La fièvre latine est toujours aussi élevée sur le continent.

 

par   Sylvie Clerfeuille  15 mai 2007 - © Afrisson