Afrisson

Biographie

Bibi Tanga


En compagnie de l’iconoclaste Professeur “Inlassable”, l’auteur-compositeur, interprète et bassiste, Bibi Tanga, né en 1969 à Bangui (Centrafrique), passionné d’afro-funk, de rumba congolaise, de reggae et d’afro-beat, construit un univers original qui marie toutes ses influences sonores...

Originaire de la capitale centrafricaine, Bibi Tanga émigre en France à l’âge de 9 ans en compagnie de sa famille et suit dès son arrivéee des cours de solfège. Ses frères et soeurs lui transmettent leur passion pour des artistes comme Bob Marley, James Brown, Curtis Mayfield, Georges Brassens, Jacques Brel et Léo Ferré. Lui se passionnera pour la vague punk et la new wave.
A l’âge de 20 ans, Bibi Tanga retourne en Centrafrique et découvre la rumba congolaise avec des artistes comme Franco et Simaro Lutumba mais aussi l’afro-beat de Fela Anikulapo Kuti.

De retour en France, le jeune Centrafricain se replonge dans la musique et les concerts, remporte le prix de la Sacem au Pic d’Or 1998 de Tarbes, et fréquente bientôt la Malka Family et en 2000 sort Le Vent qui souffle, un album à la poésie urbaine et aux couleurs jazz, funk, pop et blues. Trois ans plus tard, il rencontre le professeur “Inlassable” qui l’aide à explorer son champ musical et vocal : Bibi Tanga chante en plusieurs langues (sango (sa langue), français, anglais, espagnol), siffle, fait des claquettes et joue divers instruments (saxophone, clarinette, batterie, basse). Un an plus tard, il fonde, avec quelques membres de la Malka Family, Les Gréements de Fortune, groupe avec lequel il va tourner pendant quelques années. Cette formation composée de Rico Adiko Kerridge (guitare), Jay Murphy (clavier), Gil “C Freak” Garin (trompette), Eric “LeShraa” Rohner (saxophone) et Fabrice Lerigab (batterie) sort en 2008 Music, un album funk très rythmé.

Ce n’est qu’en 2006 que la collaboration avec le Professeur “Inlassable” va se concrétiser : ces deux personnages iconoclastes explorent divers univers sonores, rythment les mots, proposent des harmonies originales, utilisent divers matériaux sonores, une expérience qui aboutit à l’album Yellow Gauze, combinant toutes ses influences musicales et dont seront tirés les singles Groovyland et En slip chaussettes. En 2009, paraît Dunya, un album dont sera extrait un maxi CD, Be Africa (2010), comportant quatre remix de Tim Goldsworthy, Populette, Beg to Differ et Sitek & Wix… Après la sortie en 2012 de 40° Of Sunshine, un album aux influences américaines (funk, soul, pop, jazz et blues) enregistré avec The Selenites, Bibi Tanga réalise en 2014 Now, un opus très marqué par les sons des groupes anglais de ska comme The Beat et The Specials ou de rock tel que Police qui lui ont inspiré (“Wha can we trust”) ou encore le reggae (“Calling”).

 

par   Sylvie Clerfeuille  21 juillet 2008 - © Afrisson

News

Bibi Tanga
 
Le festival Villes des Musiques du Monde 13° édition

Pour sa treizième édition, le festival Villes des Musiques du Monde a chosi une programmation éclectique et festive avec l’afro-rockstar, créateur de « Yéké Yéké », Mory Kanté, la révélation de Jazz à Marciac Sandra NKaké, le djembé aux couleurs Caraïbes sous les doigts experts de Orlando Poleo et le mahorais Diho sans oublier Bibi Tanga, Barbès Café et bien d’autres... Plus d’infos

1 million, c’est le nombre de visiteurs atteint par Afrisson.com le Mardi 23 Octobre 2012. Un grand remerciement à tous ceux qui apprécient le site. L’équipe met son expertise à la disposition de tous les passionnés de musiques africaines. Elle ne cesse de s’agrandir avec l’arrivée récente de Jocelyn Maillé, spécialiste de Madagascar. Bonne visite...