Afrisson

Présentation

Le Bongo Flava

Styles  Kenya -   Ouganda -   Tanzanie / Zanzibar | Origine : 1990

Le Bongo Flava, ou hip-hop swahili, fusion de rap, de R&B, de taarab et de sonorités swahili et indiennes, est né dans les rues de Dar Es Salaam, en Tanzanie, au début des années 90.
Le nom Bongo Flava vient du mot kiswahili Ubongo (Intelligence) : Bongo est le surnom de Dar es Salaam et signifie qu’il faut de l’intelligence pour y survivre. Il s’est étendu à toute la zone swahili : Kenya, Ouganda notamment.

Le texte ci-dessus est sous licence libre (CC-BY-SA)

Influencés par le hip hop noir américain, les jeunes tanzaniens commencent à rapper dans les années 1980 et imposent bientôt un style personnel marqué par l’usage du swahili, l’utilisation de mélodies et de rythmes locaux et des lyrics évoquant le quotidien des Tanzaniens.

Le Bongo Flava est une fusion de rap et de R&B mâtinée de taarab, de sonorités swahili et indiennes. Les rappeurs Tanzaniens utilisent le rap pour exprimer leur identité et leur propre situation sociale. Le Bongo Flava appartient à la rue.

Les plus grands noms du bongo flava sont :

Juma Nature et Professor Jay célèbres pour leur façon humoristique d’aborder les problèmes sociaux. Lady JD (Jay Dee) élue meilleure artiste de R&B aux kora Awards 2002, Mobb Gangwe connu pour créer au moins un nouveau mot d’argot dans chacune de ses chansons qui ont un humour proche de celui des dessins animés, LWP Majitu, aux lyrics hard core. Mr. Ebbon, ambassadeur urbain des Massai, X-Plastaz d’Arusha , groupe de hip-hop Massai, Afande Sele élu "mfalme rimes wa" (roi des rimes), Wagosi wa Kaya qui intègre comme Daz Nundazn des instruments locaux, Sista P. la plus populaire des rappeuses tanzaniennes grâce à son tube "Anakuja", Kwanza Unit, pionnier du rap tanzanien, GK adepte d’un rap old school, Mwanafalsafa aux lyrics éducatifs et le nouveaux venus, K-Sal, Hassan et Dully Sykes.

Sources :

laurent.antibi.perso.sfr.fr
http://outhererecords.bandcamp.com/...

 

par   Sylvie Clerfeuille  30 juillet 2012 - © Afrisson