Afrisson

Biographie

Boubacar Badji


Originaire de Casamance, au Sénégal, Boubacar Badji, accompagné de son groupe Atouka, développe le “kasaswing”, un afro-pop tiré des mélodies et rythmes de la région, comme le bougarabou (ou bugarabu), le sahourouba (saourouba ou sahuruba), l’ékonkone (danse des lutteurs Diolas), le faagha des îles et le djambadon (danse de circoncision mandingue)…

C’est une longue histoire d’amour et de nostalgie pour la Casamance que livre Boubacar à travers sa musique et ses chansons. Cette région méridionale que tout le Sénégal envie pour sa richesse culturelle est au cœur de ses inspirations rythmiques. La musique du sud, ponctuée d’un jeu de percussions représentant chacune des multiples ethnies qui peuplent la région, est un trésor que les compositeurs locaux gardent jalousement et précieusement comme les secrets de leurs forêts sacrées. De la lutte traditionnelle aux différents rites initiatiques, les mélodies et rythmes tels que le bougarabou, le sahourouba, l’ékonkone (danse des lutteurs Diolas), faagha des îles et djambadon (danse de circoncision mandingue) font partie d’un tout qui se joue lors des manifestations et qui se synthétise autour du swing, d’où le “Kasaswing”.

C’est donc cette ambiance qui enrichit les thèmes de la musique de Boubacar Badji et Atouka. Déjà vulgarisé par le pionnier Lamine Konté et Touré Kunda, le swing de la Casamance poursuit son bonhomme de chemin à travers différents groupes locaux dont le Fogny, lUcas Jazz Band de Sédhiou, Batiyaye, l’Orchestre Casamance, le groupe Kéloumake et tant d’autres encore... Ce réveil constitue une prise de conscience des jeunes qui défient le mbalax, la musique du nord et la plus populaire du Sénégal.
Fondateur de l’Ecole de Musique de Saint-Georges-sur-Fontaine et initiateur et Président du Festival des Arts du Sud de Bignona, en Casamance, Boubacar Badji a sorti plusieurs albums dont Djirégoli (1998), Casamance (2000), Gentleman (2005) ou Le Swing de la Casamance : Ma demeure amoureuse (2012)...

 

par   Nago Seck  10 octobre 2007 - © Afrisson