Afrisson

Biographie

Brenda Fassie


Artistes Afrique du Sud | 1964-2004 | Styles :  Kwaito - Afro-pop - Mapantsula

Star de la pop sud-africaine (mapantsula), Brenda Fassie, née en 1964 au Cap, fut l’égérie de la génération kwaïto. Elle s’est illustrée avec des tubes comme "Too late for mama", "Week end Special" et "My Black President". Elle décède en 2004 à l’âge de 39 ans...

Née en 1964 dans le township noir de Langa, Cape Town, Brenda débute sa carrière à 4 ans chantant et jouant du piano au sein des Tiny Tots (Les petits bouts). Le groupe connaît une rapide popularité à Langa. A l’adolescence, elle rejoint les Cosmos et tourne dans les milieux métis du Cap, un phénomène exceptionnel pour l’époque. En 1979, le producteur Koloi Lebona la lance professionnellement à Johannesburg en l’intégrant au groupe Joy, un trio musical qui tourne internationalement. Elle rejoint plus tard les Big Dudes, un groupe pop émergent et en 1983 décroche son premier disque d’or avec le titre "Weekend special".

Brenda Fassie entame une carrière solo dans les années 1980 sous la direction de Chico Twala, qui produit Too Late for Mama, multi disques de platine. La dizaine d’albums qui suivent sont tous disque d’or, et lui ouvrent les portes du monde. C’est la consécration : elle reçoit de nombreux prix dont le South African Music Awards (SAMA), victoires de la musique sud-africaine et la Kora Award de la meilleure artiste africaine en 1999.

Sa vie houleuse (drogue, violence, scandales) émaillent une vie qui se termine trop tôt. Elle décède en 2004 à l’âge de 39 ans. Son dernier disque, Mali, aurait fêté son quarantième anniversaire. Elle fut surnommée en 2001 par Time Magazine "La Madonna (Madone des bidonvilles)".

 

par   Sylvie Clerfeuille  9 juillet 2008 - © Afrisson