Afrisson

Présentation

Le calypso (ou Kaiso) est un courant musical de Trinidad et Tobago (Caraïbes) né des polyrythmies africaines (musique de carnaval), des chansons marquées par un dialogue entre un soliste et les chœurs et des musiques européennes. Le calypso est enregistré pour la première fois en 1914 par les labels Decca et Victor. Musique festive à deux temps pratiquée par les descendants des esclaves africains lors des carnavals, le calypso a donné naissance des styles comme la soca apparue dans les années 1970…

Le calypso commence à devenir populaire aux Etats Unis à partir de 1945, à la sortie de “Rum and Coca Cola” des Andrews Sisters (LaVerne, Patty et Maxene), une version plagiée du fameux titre des Trinidadiens Lord Invader (1915-1962) et Lionel Belasco (1881-1967).
Plusieurs autres artistes de Trinidad et Tobago ont contribué à la renommée du calypso : Raymond Quevedo aka Attila The Hun (1892-1962), Wilmoth Houdini (1895-1977), Lord Invader (1915-1962), Aldwyn Roberts alias Lord Kitchener (1922-2000), Slinger Francisco dit Mighty Sparrow, Theophilus Philip aka Mighty Spoiler (1926-1960), Kelvin Pope dit Mighty Duke (1932-2009) ou encore Garfield Blackman aka Lord Shorty (1941-2000), un artiste développant parallèlement la soca music (soca dance).

Il est ensuite largement diffusé par le chanteur et acteur américain Harry Belafonte, avec la parution, en 1955, de son album Calypso vendu à plus d’un million d’exemplaires. Par la suite, il est injecté au jazz par divers groupes et artistes, dont Calypso Jazz Band, Miles Davies, John “Buddy” William, Sonny Rollins…

Amené en Afrique par les esclaves affranchis qui fonderont en 1847 l’État du Libéria, le calypso, musique rythmée au temps 2/2, est vite adoptée par de nombreux artistes de la Côte Ouest puis sur presque tout le continent, en l’intégrant à leurs propres musiques.

 

par   Nago Seck  11 décembre 2009 - © Afrisson