Afrisson

Biographie

Chengetai

   Chengetai Razemba
Artistes Zimbabwe | Naissance : 1982 | Styles :  World / Musique du monde - ZimblueSite internet

Née en 1982 à Harare (Zimbabwe), Chengetai Razemba est marquée par ses compatriotes comme Oliver Mtukudzi, le créateur de la tuku music (ou Tukumusik) avec qui elle jouera sur scène, Dorothy Masuka (mère du fameux « Pata Pata »), Thomas Mapfumo (initiateur du chimurenga), Stella Chiweshe (maridzambira, première Zimbabwéenne joueuse du piano portatif mbira), Cool Crooners ou Chiwoniso. Chengetai a opté pour la musique urbaine de sa génération, le « zimblue », relevée par la guitare de son complice Philippe Le Du...

Née en 1982 dans la capitale Harare, tout juste rebaptisée dans son pays libéré Zimbabwe, Chengetai appartient à cette génération d’artistes d’Afrique australe d’après indépendance et grandie après la fin de l’Apartheid en Afrique du Sud. Cette nouvelle génération d’artistes fait la synthèse entre les aspirations cosmopolites de leurs publics, jeunes urbains anglophones, et les tendances nationalistes de leurs patrons (agents, directeurs artistiques, programmateurs…), militants noirs de 20 ans leurs ainés et qui ont remplacé en quelques années leurs prédecesseurs blancs sur la base de discours, de programmes et de valeurs africaines.
Chengetai reçoit ses premiers éléments de formation musicale (chorales d’écoles ou d’église) à Bulawayo (capitale méridionale du pays et terreau fertile, depuis les années 1940, du « jazz rhodésien » incarné par Thomas Mapfumo (le père du chimurenga), Dorothy Masuka (mère du fameux « Pata Pata »), Oliver Mtukudzi (créateur de la tuku music (ou Tukumusik) ou Cool Crooners). Mais en même temps, elle a choisi d’écrire et de chanter dans sa langue (le shona, langue bantoue, parlée par près de 80% de la population du Zimbabwe et également utilisée au Mozambique, en Zambie et au Botswana. Chengetai enrichit son écriture d’images et d’onomatopées typiquement africaines (« Uwi mai we Uwi uwi u » - manière de youyous plaintifs dans « Mudiwa »).

Chengetai et Christophe Le Du

Invitée par sa maison de disques, Balasonic Records, à Johannesburg en Afrique du Sud en 2002, Chengetai y restrera 6 ans, collaborant avec Afrika Revenge, Selealo Selota, Louis Mhlanga, Oliver & Samson Mtukuzi, Mac McKenzie & the Goema Captains du Cap, Chris de Paris, Nseka Bienvenu de la R.D.C (Congo Kinshasa (RDC)), Frederic Galliano, Ben Amato, Sam Tshabalala (ex Malopoets), Molecule, et bien d’autres encore...Zimblue (2004), son premier opus (plus acoustique) sera enregistré en trois jours dans les studios de la Radio-Télévision Sud-Africaine avec Louis Mhlanga à la guitare et le pianiste sud-africain Wessel Van Rensburg. L’année 2006 la verra enregistrer The Nightin’Girl, un album fidèle à son blues zimbabwéen et réalisé avec Christophe Le Du et Samson Mtukuzi...
Depuis 2008 en France où elle a sorti Rainbow Music (soul, jazz and world music, Chengetai collabore avec le compositeur/guitariste français Christophe Le Du, son complice sur scène ou en studio. L’année 2009 sera riche en récompense pour cette chanteuse que l’on présente déjà comme l’héritière de Miriam Makeba : « Meilleure chanson française » aux Trophées Charles Trénet, « Meilleure Artiste d’Afrique Australe » à l’Afro-Pépite, « Grand Prix Musimix » à La Musique Solidaire à Paris, « Meilleure autoptoduction » au Cédédor Duplisoluce et « Meilleure chanteuse » au Halvat Cafe à Sarajevo en Bosnie-Herzégovine...

En 2011, Chengetai décide, avec son complice Philippe Le Du de rendre hommage aux musiques populaires de l’Afrique du Sud des années 1950 à nos jours, en interprétant les plus grands succès de Miriam Makeba, Dorothy Masuka, Dolly Rathebe, Busi Mhlongo, Brenda Fassie... et quelques unes des plus belles chansons de Chengetai, l’Etoile Noire du Zimbabwe. Un Voyage en musiques des townships de Harare aux shebeens de Cape Town, garanti 100% pur swing d’Afrique !
A cette occasion, elle réalise une vidéo de 70mn et entame une tournée internationale intitulée le Rainbow Music Show (Show de la musique arc-en-ciel) de Chengetai et des South-African Jazz M’bassadors, le groupe sud-africain qui l’accompagne.

 

par   Nago Seck - Sylvie Clerfeuille  23 septembre 2007 - © Afrisson