Afrisson

Biographie

Christian Akoa


Artistes Cameroun | Naissance : 1979 | Styles :  Gospel africain / Musique chrétienne - Opéra

Auteur-compositeur, arrangeur, ethnomusicologie, licencié en sociologie et titulaire d’un diplôme de chant lyrique, Christian Akoa est né le 3 novembre 1979 à Yaoundé, au Cameroun, d’un père hôtelier et d’une mère femme d’affaire. Passionné de gospel, de musiques du monde, de jazz, de chanson, de mélodie, de lied (poème germanique chanté par une voix, accompagné par un piano ou un ensemble instrumental) et d’opéra, Christian Akoa est un chanteur ténor dramatique basé à Lippe-Detmold, dans l’Etat de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, en Allemagne.

Un grand-père musicien

Christian Akoa se passionne très tôt pour la musique, grandissant aux sons des instruments camerounais que jouait son grand-père Owona Apollinaire : la harpe-cithare (mvet), le balafon (mendzan), les tambours (mbé, ngom), l’accordéon classique. Un des plus célèbres musiciens camerounais des années 1960 jusqu’aux 1980, grâce notamment à ses tubes "Eding n°1" et "Merengue Gentil" (dédié à Margo, la copine d’un de ses musiciens nommé Ndoumou), Owona Apollinaire surnommé "Apolle" ou "Chérami" à contribué au rayonnement de la culture camerounaise à l’international au lendemain de l’indépendance du Cameroun, proclamée le 1er janvier 1960, faisant résonner sa musique (merengue, tango, valse, samba) sur les scènes d’Allemagne (Francfort), de France (Paris) et du Canada (Montréal).

Owona Apollinaire

Du tam-tam d’appel à Luciano Pavarotti et l’opéra

Bien plus tard, Christian Akoa est initié au nkul (tam-tam d’appel), non par son grand-père, mais par un musicien de son quartier ä Yaoundé. En 1997, alors collégien, Christian commence à flirter avec le rap. A la même époque, il est désigné chanteur ténor de la chorale à 4 voix, ’’Les chœurs angéliques’’ du quartier Mvog-Mbi.

Cette nomination par le président de la chorale et sa première idole lui donne envie de devenir chanteur d’Opéra, un choix détonnant au vu des musiques en vogue dans le pays. En écoutant le célèbre Italien Luciano Pavarotti (1935-2007) chantait ’’Ave Maria’’ du compositeur autrichien Franz Peter Schubert connu sous le nom de Franz Schubert (1797-1828) à la radio un soir de 1998, Christian Akoa est très émerveillé de découvrir enfin ce que voulais dire ’’chanteur ténor’’. Dès lors, il commence à collectionner les cassettes de Pavarotti, avant de s’atteler à imiter sa voix.

Concours de la musique classique

En 2003, Christian Akoa participe au Concours de la musique classique organisé à Yaoundé par le Centre Culturel Français (CCF) devenu Institut Français du Cameroun (IFC), et remporte le prix du ’’Meilleur Ténor Niveau 1’’. Un an plus tard, il remporte le ’’Niveau 2’, puis le ’’Niveau 3’ en 2005 et le ’’Niveau 4’ en 2006 en interprétant ’’La Bohème’’ (’’Che Gelida Manina’’) du compositeur italien Giacomo Antonio Domenico Michele Secondo Maria Puccini connu sous le nom de Giacomo Puccini (1858-1924).

Parcours

Entre 2007 et 2009, Christian Akoa donne plusieurs concerts dans le pays. Pour la visite du Pape Benoît XVI au Cameroun en 2009, il enregistre, soutenu par Mr. Joseph Ebode, l’album ’’Dieu des traditions’’, dont ’’A Maria’’, une version personnelle de ’’Ave Maria’’ de Schubert. Cet opus chanté d’une voix de ténor de bel canto allie musiques et instruments africains et instruments d’un orchestre classique.

En 2010, soutenu par l’Ambassade de France, Christian Akoa se lance dans un projet ä caractère syncrétique en réalisant une version camerounaise de la chanson ’’Notre Dame de Paris’’. L’année suivante, il fait un masterclass international avec le ténor brésilen Eduardo Alvares ä l’invitation de l’Ambassade du Brésil au Cameroun. 2012 le voit faire une tournée nationale soutenue par L’ambassade d’Allemagne, et un Concert de Noël à l’Institut Goethe de Yaoundé.

Etudes supérieures de musique

En 2013, Christian Akoa obtient du DAAD (Office allemand d’échange universitaire) une bourse pour poursuivre des études supérieures de musique au ’’Hochschule für Musik Detmold’’ (Ecole supérieure de musique de Detmold, en Allemagne). Après ses études en 2015, il commence sa carrière dans l’opéra, tout en suivant des études d’ethnomusicologie ä l’Universite de Hildesheim, pour mieux comprendre les musiques africaines, sur les plans analytiques, sociologiques et symboliques. Titulaire d’une licence en sociologie et d’un diplôme de chant lyrique, Christian Akoa prépare actuellement son master en ethnomusicologie et un album de musique camerounaise avec tam-tam, balafon camerounais pentatonique ou chromatique, tambour, maracas, etc.

* Crédits photos : Owona Apollinaire
http://www.nkul-beti-camer.com/

 

par   Nago Seck  17 mars 2009 - © Afrisson

Discographie