Afrisson

Biographie

Christian Bocandé (Kiki B)


Artistes Sénégal | Naissance : 1 av. J.C. | Groupes :  Nakodjé - Transbohêm | Styles :  Afro-fusion - Afro-jazz - Jazz-fusion

Originaire de Dakar, au Sénégal, Christian Bocandé aka Kiki Bocandé ou Kiki B est un auteur-compositeur, chanteur et bassiste talentueux. Il navigue entre jazz-fusion et afro-jazz, intégrant par endroits du blues, du funk, du mbalax, de la musique mandingue, du sahourouba, du reggae, du folk, du rock ou pop-rock... Ses textes engagés et humoristiques, chantés en wolof, en mandjak (sa langue) ou en anglais, parlent de l’injustice faite aux femmes, de l’environnement, de la protection de la terre et de la forêt, de l’amitié, de la fidélité ou encore des politiciens véreux. Membre du groupe cosmopolite Nakodjé avec lequel il a remporté le Prix Afrique en Créations 1998, il est le fondateur de Kiki Bocandé Band…

Une famille d’artistes

Christian Bocandé est le frère de Michel Bocandé, un photographe réputé ayant notamment fait dans les années 1980/1990 les covers des disques des groupes Xalam (Sénégal) et Kassav’ (Antilles). Quant à son autre frère, Edu Bocandé, il est guitariste de blues et afro-blues.

Débuts professionnels et collaborations

Christian Bocandé commence sa carrière professionnelle en 1985 en accompagnant des artistes de renom aux horizons et styles divers, tels que Nel Oliver (Bénin), le rocker Jimmy Hope (Togo), Ismaël Lô (CD "Jammu Africa" - Sénégal), Joe Zawinul (ex Weather Report, Zawinul Syndicate), la chanteuse-danseuse Tshala Muana (R.D. Congo), le musicien-poête Meïssa Mbaye (CD ’Back To Africa" - Sénégal), Djéour Cissokho (CD "Au fond de l’inconnu" - Sénégal), François Jeanneau (France), et bien d’autres encore…

Nakodjé

Au contact de ces derniers, Christian Bocandé se fait remarquer par son style de jeu original et fluide qui lui vaut d’intégrer en 1997, en qualité de bassiste, le groupe cosmopolite Nakodjé. Né de la rencontre de l’Américain Thomas Vahle (flûte peule, saxophones, gongoma, sanza, laalaa) et du Guinéen Mohamed Saïdou Sow (flûte peule), Nakodjé navigue entre afro-jazz, jazz-fusion et afro-folk aux couleurs peules, wolof, mandingues, joués avec sanza, buggers, balafon, djembé. Le groupe comprend aussi Mamadou Abou Bâ aka Gabi (kalimba ou sanza), maracas, voix), Ousseynou Mangane (balafon, voix), Lamine Touré (buggers, djembé, chœurs), Christian Bocandé aka Kiki B (basse, chœurs) et Séga Seck (batterie, chœurs).

C’est avec Nakodjé que Christian Bocandé remporte le Prix Afrique en Créations 1998 pour leur album éponyme, "Nakodjé", autoprduit par le groupe.

Nakodjé participera a de nombreux festivals, dont Paléo Festival Nyon (Suisse), National Arts Festival (Afrique du Sud), Festival de Montréal (Canada) le Festival de Jazz de Saint-Louis (Sénégal), Jazz à Ouaga (Burkina Faso)… Le groupe Nakodjé se produit également sur scène avec le pianiste d’origine autrichienne Joe Zawinul (Weather Report, Zawinul Syndicate) au centre culturel Douta Seck de Dakar, au Sénégal.

Kiki Bocandé Band

Parallèlement à cette aventure enrichissante, Christian Bocandé monte en 2009 Kiki Bocandé Band, un groupe pouvant se décliner en trio, en quartet ou en sextet. La même année, il autoproduit "Proumérou bal", enregistré avec Jean-Baptiste Stuber à la guitare et Mikael Chauvet à la batterie. Ce maxi CD de 4 titres dévoile le style musical de l’artiste : de l’afro-jazz ou du jazz-fusion intégrant par endroits du blues, du funk, du mbalax, de la musique mandingue, du sahourouba, du reggae, du folk ou du rock... Ses textes engagés et humoristiques, chantés en wolof, en mandjak (sa langue) ou en anglais, parlent de la situation des femmes au Sénégal et en Afrique en général, mais aussi des difficultés de la vie ("Djiguénirewmi"), ou encore de l’amitié et de la fidélité ("Fatélicou").
Dès lors, Kiki Bocandé Band joue dans diverses salles de Paris et participe à de nombreux événéments et manifestations : Saraaba de Nago Seck et Sylvie Clerfeuille, Abracadabar, Jazz Act Vaugirard, 31 Zic, Le Printemps des Poètes,

Transbohêm

Après quelques années d’existence en compagnie de Patrick Delmas (batterie) et Stéphane Melou (basse), Transbohêm, groupe de pop-rock et rock progressif français fondé en 2004 par Jean-Marc Gobat, se stabilise en 2010 avec Emmanuel Blattes (batterie), Christian Bocandé (basse) et Claire Lafage (chant). Yves Corvez (guitare), l’un des plus anciens membres du groupe, et Jean-Marc Gobat (claviers), son fondateur, en constituent le noyau dur. Cette formation est à l’origine de "Déserts" (2012), premier album officiel du groupe. A partir de 2014, les deux nouveaux musiciens Patrice Barreau (batterie) et Martin Henry (basse) participent à la création de "Samsara". Ce dernier album est un condensé des aspirations du groupe et, comme le précédent, réunit dans ses titres musiques d’Orient et d’Occident.

African Colours

En 2012, Christian Bocandé sort "African Colours", un album qu’il a coproduit avec Piwee Desfray, et enregistré avec son groupe Kiki Bocandé Band. Cet est présenté le 1er mai 2013, lors de son concert au Jazz Act Vaugirard, à Paris, en compagnie de Piwee Desfray à la batterie, Mamady Diabaté à la guitare et Yéyé Faye au piano et aux keyboards. Comme guests, on retrouve de talentueux musiciens, tels que Pytsen Kambilo (guitariste et chanteur congolais), [Alain Agbo-22136] (guitariste de Miriam Makeba durant 6 ans) Alphonse Faye (pianiste et claviériste sénégalais).

* Crédit photos : Kiki B

 

par   Nago Seck  16 juin 2009 - © Afrisson