Afrisson

Cimadan

Disques  |   Guinée  |  Djéli Moussa Diawara  | Parution : 1992  | Label :  Celluloïd - Mélodie

Titres :
1. Cimadan (Roberto V. Brando / Djéli M. Diawara)
2. Boubafati (Djéli M. Diawara)
3. Fotemogoban (Djéli M. Diawara)
4. Chérie-coco (Roberto V. Brando / Djéli M. Diawara)
5. Vérité (Djéli M. Diawara)
6. Ayo (Djéli M. Diawara)
7. Haïdara (Djéli M. Diawara)
8. Dembaya (Djéli M. Diawara)
9. Imakoun (Djéli M. Diawara)

Auteur, compositeur, interprète, guitariste, joueur de bolon et korafola virtuose (joueur de kora) influencé par Batrou Sékou, Djéli Moussa Diawara, né en 1962 à Kankan en Guinée, est le petit-frère de Mory Kanté, le père du fameux "Yéké Yéké".

Issu d’une famille de griots (son père est balafoniste, sa mère est chanteuse), Djéli Moussa Diawara a développé une relation très intime avec sa kora à 32 cordes au lieu de 21. Resté très proche des rythmes traditionnels, il a su par ailleurs extraire de son instrument mandingue des styles inattendus : afro-pop, afro-folk, afro-cubain (ou salsa), flamenco, blues et jazz.

Un des premiers albums de Djéli Moussa Diawara, Cimadan allie sonorités mandingues et pop occidentale (funk, rock). Le mélange subtil des kora, balafon, percussions, ngoni, claviers, guitare, cuivres accompagne la voix claire et profonde de Djéli Moussa Diawara soutenue par les choeurs de Djanka Diabaté la divine.

Djéli Moussa Diawara y aborde divers thèmes comme la destinée ("Le destin"), l’immigration ("Vérité"), la famille ("Dembaya") ou l’alcoolisme ("Haïdara").

Fiche : Djéli Moussa Diawara (auteur, compositeur, kora, voix) ; Frédérick Locca (claviers, programmations, réalisation) ; Abdoulaye Epizo Bangoura (balafon) ; Abou Bass (basse) ; Ibrahima Soumano (guitare mandingue ngoni) ; Philippe Kalfon (guitare) ; Djanka Diabaté (choeurs) ; Jean-Luc Degionni (trompette) ; Jean-Claude Onesta (trombone) ; Vincent Turkoiz (sax) ; Moussa Cissokho (percussions)

 

par   Nago Seck  7 mai 2007 - © Afrisson