Afrisson

Biographie

Clément Masdongar


Artistes Tchad | Naissance : 1958 | Styles :  Afro-folk - Afro-rock

Auteur, compositeur, danseur, comédien, peintre, balafoniste, pianiste, Clément Masdongar a dansé sur le spectacle New York Blues de Maurice Béjart, joue l’Ange de la mort dans l’Os de Birago Diop et 1982 et dans le Mahabharata en 1985, deux spectacles de Peter Brook. Mais c’est en 1990 qu’il se révèle internationalement en sortant l’album Anastasia, une version rock du folk tchadien avec la complicité de Remy Walter, compositeur du tube "Etienne Etienne" de Guesh Patti. Il signe ensuite plusieurs albums dont let the sunshine en 2000 et Ouest Foire en 204.

L’enfant et la guerre

Clément N’Gar Ygam Masdongar grandit à fort Lamy devenu dans les tourments incessants de la guerre civile, « Ndamena » (la paix). Il se réfugie dans les égouts lorsque les combats se déchaînent et n’a pas encore dix ans lorsqu’il est engagé dans l’Orchestre National en qualité de chanteur. Formé à la batterie, il s’illustre comme compositeur avec le titre « Adama chili saba » (Adama prend patience) écrit en arabeshoa, une des langues du pays.. A douze ans, Clément devient danseur et joueur de balafon au sein du Ballet National et tourne sur tout le territoire nationale découvrant les multiples facettes de sa terre natale.

Maurice Béjart et Peter Brook

En 1977, le chorégraphe Maurice Béjart cherche de nouveaux talents : Masdongar troque bientôt son saroual contre un collant de danse et parcourt le continent dans la comédie musicale « New York Blues » où il joue le rôle de Cab Calloway. Trois ans plus tard, le jeune artiste interprète un ballet classique de Jean Le Roque, le Royaume du roi Salomon, en compagnie des quarante danseurs et soixante chanteurs de l’Orchestre National de Zurich. Au Mudra, l’école de danse créé par Béjart et Germaine Acogny à Dakar, il s’initie au piano et acquiert de nouvelles techniques de danse. Son ascension internationale et pluridisciplinaire se poursuit en 1982 lorsqu’il interprète l’Ange de la mort dans l’Os de Birago Diop adapté par le metteur en scène Peter Brook, une collaboration qu’il renouvellera trois ans plus tard dans le célèbre « Mahabharata ».

Masdongar et Remy Walter

Cet artiste qui touche également à la peinture sort son premier album Mariam qui décroche plusieurs prix (le prix des auditeurs de RFI, le Maracas d’Or). Ses ballades souples et ondulées et sa voix nasale au timbre aigu séduisent les musiciens de Guesh Patti, artiste alors au hit parade français pour le titre « Etienne, Etienne ». Avec la complicité de Remy Walter, le compositeur du fameux tube, le jeune tchadien concocte Anastasia, une version plus rock de sa musique nostalgique. Sorti en 1990, ce second opus évoque nombre de thèmes chers à l’auteur comme l’alcoolisme, les femmes, Dieu et la réconciliation national du peuple tchadien. Suivront quatre albums, Let the Sunshine en 1990, Siya en 1995, Rivage en 2003 et Ouest Foire en 2014.

Itw à propos du tournage du Mahabharata

"C’était passionnant mais harassant. Après le spectacle, je ne souhaitais plus que dormir. Peter Brook répétait qu’il fallait s’investir dans la pièce, ne pas se disperser. Or, mon tempérament me pousse au contraire à mener plusieurs activités artistiques de front. C’est pourquoi je suis parti ".

 

par   Nago Seck - Sylvie Clerfeuille  7 mai 2007 - © Afrisson