Afrisson

Biographie

Cyano-Gêne


Artistes Bénin | Naissance : 1988 | Styles :  Afro-rap - Rap/Hip hop

Né en 1988 à Marcory, une commune d’Abidjan, en Côte d’Ivoire, d’un père Béninois et d’une mère Ivoirienne, Cyano-Gêne (a.k.a Général Le Loup ou Tchango) a fait une partie de sa scolarité au Ghana mais a grandi au Bénin. Il débute dans le rap africain en 2005, en parlant des problèmes sociaux, de la jalousie, de la corruption, des médisances, de l’éducation, de la jeunesse..., une manière de conscientiser toute une génération...

Cyano-Gêne & Blaaz

S’inspirant de rappeurs de renom tels que Claude M’Barali aka MC Solaar (France/Tchad), Tupac Amaru Shakur aka 2PAC, le collectif Wu-Tang, Trevor Tahiemen Smith Jr. Aka Busta Rhymes, Reginald “Reggie” Noble aka Redmanou encore Clifford Smith aka Method Man (USA), Cyano-Gêne peaufine son écriture et son style. Mais le jeune artiste béninois est aussi marqué par des vedettes africaines, dont ses compatriotes Angélique Kidjo, Gnonnas Pedro, GG Vickey, Sagbohan Danialou, Alekpéhanou ou Didier Awadi et Youssou Ndour (Sénégal). Par la suite, il intègre le groupe de rap Kartel du Clash et commence à se faire un nom en participant aux “Duels Cruels”, un battle organisés par Ardiess Production (Ardiess Posse) pour permettre l’éclosion des jeunes talents du rap béninois. En 2005, Cyano-Gêne rejoint le label CCC (Cotonou City Crew) et enchaîne les featurings avec les plus grandes pointures du hip hop béninois. Deux ans plus tard, il est en featutring sur “Hard Lyrical”, “Rimes Hantées” et “West Side” avec Blaaz, dont une vidéo réalisée par Heragem Entertainment. Le succès du single est immédiat. L’année 2006 le voit sortir “Ce qu’ils disent” (feat. Erazer, ADN et Nasty Nesta). Il apparaît également sur la 1ère compilation W.A.R vol.1 du label CCC, avec le titre Intronisation (feat. Blaaz). En 2008 et 2009, il fait des featurings avec Dibi Dobo et Alter Ego (Gbêhobononzô - version originale) et Kaizah, ADN et Darealcos (“Au bout du tunnel” – compil. I Love Cotonou).

Hasta La Vista, la confirmation

Après un tragique accident qui a failli lui coûter la vie, Cyano-Gêne décide de faire un break, tout en continuant à perfectionner sa diction et à peaufiner son écriture. Il réapparaît en 2009 en annonçant la rupture de son contrat avec le label CCC, et sa signature chez Witch Entertainment. C’est la confirmation de son jeune talent avec des morceaux comme “Le chant des loups”, “Résurrection” et “Théorie du glaive”. En 2010, il récidive sa collaboration avec Blaaz en sortant Number One qui connaît la même réussite. Un an plus tard, il est invité, avec Kemtaan, pour un featuring sur le titre “Songe d’une nuit d’hiver” du 2ème album de Jay Killah. En 2012, Cyano-Gêne change encore de label et sort chez Light Nation le single Hasta La Vista en featuring avec Wilf Enighma.
A présent considéré comme la nouvelle étoile montante du hip hop béninois, Cyano-Gêne reçoit ses premières récompenses en 2012/2013 au Bénin pour Hasta La Vista : “Meilleurs Lyrics de l’année” et “Révélation de l’année” aux Urban Music Awards Bénin, “Meilleur single rap” et Meilleur flow” aux R&R Awards du Festival HKH (le plus grand festival hip hop du pays). Cette année 2013 le voit sortir, toujours chez Light Nation, Du sale, un single produit par Marshall Cyano et mixé par Nick, respectivement beatmaker et ingénieur du son de Witch Entertainment, et Le silence des agneaux, un titre assez provocateur qui n’est, selon le staff de l’artiste, ni un single, ni un streethit, ni un freestyle. Suit en mars 2014, Yedoutotchekouebi (feat. Logozo de Ardiess Posse), un single toujours produit par Nick, son ingé-son attitré.

 

par   Nago Seck  16 avril 2010 - © Afrisson