Afrisson

Biographie

D’Prince

   Charles Chukwudi Ezenwa Enebeli
Artistes Nigeria | Naissance : 1986 | Styles :  Afro-dance - Afro-rap - Azonto - Naija music

Né le 23 octobre 1986 à Umuahia, dans l’Etat du Delta, au Nigeria, l’auteur-compositeur, rappeur et chanteur, Charles Chukwudi Ezenwa Enebeli aka D’Prince n’est autre que le petit frère de Don Jazzy, l’un des producteurs les plus célèbres de la naija music. D’Prince dit Omoba commence à se faire un nom en 2005 en signant avec le label de son grand frère Mo Hits Records, puis en faisant des débuts remarqués au sein du collectif Mo Hits Allstars. Il continue à développer ses talents dans l’afro-rap, la naija music, l’azonto, l’afro-dance ou encore l’afro-pop avec le team Mavins et le label Mavin Records lancés par son aîné en 2012. D’Prince a glané plusieurs trophées aux Channel O Africa Music Video Awards, Soundcity Music Video Awards, HipHop World Awards, City People Entertainment Awards et Ghana Music Awards.

Origines

Charles Enebeli est né d’un père, Collins Ifeanyi Onwuneme Ajereh Enebeli a.k.a Koko Grand Pa, originaire d’Isoko, dans l’Etat du Delta (célèbre comédien, un des pères fondateurs du Nollywood nigérian et producteur de musique), et d’une mère, Patience Enebeli, ex choriste devenue une riche femme d’affaires, originaire d’Umuahia, dans l’Etat du Delta. Quant à son frère, Don Jazzy, il est classé, en 2013, 36ème célébrité la plus puissante d’Afrique par le magazine américain Forbes, et parmi les 10 artistes les plus riches du continent par Channel O Africa (TV basée en Afrique du Sud).
Baignant dès sa tendre enfance dans le monde artistique, c’est tout naturellement que le jeune Charles Enebeli se passionne très tôt pour la musique. Après l’école primaire, il rejoint le prestigieux King College de Lagos, avant de partir en Angleterre pour poursuivre des études en Gestion des entreprises et des administrations à l’I.C.T, le département de l’Information, de la Communication et de la Technologie à l’Université de South Bank, à Londres.

Ses débuts

Mais bientôt, l’amour de la musique prend le dessus sur les études, et D’Prince décide de rentrer au Nigeria. Lorsque son grand frère Don Jazzy retourne en 2005 au pays pour promouvoir le tout nouveau label fondé un an plus tôt avec D’Banj, et leur premièr album, No Long Thing, il lui demande de particper comme chanteur à leurs concerts inauguraux. C’est aini qu’il débute professionnellement, aux côtés de son aîné.

En décembre 2007, D’Prince est du collectif afro-rap Mo’ Hits Allstars et de l’opus Curriculum Vitae, produit par Don Jazzy. Il apparaît dans "Close to you" (feat. D’Banj, Wande Coal), "Igbe Mi (My Shit") (feat. D’Banj), "Hey Girl" (feat. Wande Coal, Don Jazzy, Dr Sid), Oh No (feat. Wande Coal, Dr Sid, K-Switch, D’Banj), "Booty Call" (feat. D’Banj, Wande Coal, K-Switch) et "Stop The Violence" (feat. D’Banj, Wande Coal, Dr Sid).
En 2008, le clip afro-rap "Booty Call" de Mo Hits Allstars remporte le prix "Fresh Video" (nouvelle vidéo) aux Soundcity Music Video Awards, organisés à Lagos par Soundcity TV.
Dès lors, de nombreux artistes nigérians désirent travailler avec le producteur Don Jazzy et Mo’ Hits Records considéré comme le label de référence.

D’Prince et Wande Coal

Cette même année 2008, D’Prince est en featuring sur la chanson "Now It’s All Gone", et, avec Dr Sid et K-Switch, sur le titre afro-rap/R&B/pop "Ten Ten", extrait de l’album Mushin 2 Mo’Hits de Wande Coal. Produit par Don Jazzy, meilleure vente de l’année, Mushin 2 Mo’Hits est décrit par certains médias nigérians comme un des meilleurs albums jamais sortis au Nigeria. Wande Coal y réalise plusieurs autres featurings : "You Bad" et "Confused" (feat. D’Banj), "Kiss Your Hands" (feat. Ikechukwu), "Who Born The" (feat. K-Switch), "Bananas" (feat. Dr Sid) et “My Grind” réunissant tous les membres du team Mo’ Hits Allstars.
Mushin 2 Mo’Hits remportera plusieurs prix aux HipHop World Awards, City People Entertainment Awards et Ghana Music Awards.

Omoba

En 2009, un nouveau pseudo de D’Prince, Omoba, est lancé dans le monde de l’industrie musicale nigériane, avec la sortie de son single afro-rap/naija "I like what i see, Omoba, Ooze", produit par son grand frère Don Jazzy. "I Like What I See" est en feauring avec Wande Coal et "Ooze" avec D’Banj et Wande Coal.
Cette année 2009 voit D’Prince et le collectif Mo’ Hits Allstars recevoir les prix de "Meilleure Vidéo Afro Hip Hop" aux Nigerian Music Video Awards et "Meilleur Duo ou Groupe" aux Channel O Africa Music Video Awards.

Give It To Me et Club Jonzing

En 2010, après les sorties des singles "Jonzing World" (feat. Wizkid & Jesse Jagz) en juillet, et "Give It To Me", un énorme hit en featuring avec D’Banj en novembre, D’Prince, surnommé le charmeur de ces dames, ouvre un lounge/bar chic, Club Jonzing, à Victoria Island, un quartier très huppé de Lagos. Lieu, non seulement de divertissement, mais aussi de créativité et d’innovation artistiques et culturelles, Club Jonzing devient bien vite le club préféré des jeunes branchés et d’un certain public aisé, attirant aussitôt l’attention des médias nationaux et internationaux.

L’année 2011 voit D’Prince en featuring sur des chansons de nombreux artistes, comme le hit "Molowo Noni" de Samklef (feat. Wizkid, Ice Prince), "Wad Up" de Wizkid, ou encore "Kosofo" du producteur d’afro-rap Sossick. Le 25 décembre 2011, jour de Noël, il émerveille ses fans et tout le Nigeria, en inondant les ondes des radios nigérianes et des pays voisins, et internet, de deux nouveaux singles : "End Up Loving Me" et "E Must 2 Be".

Solar Plexus

Lors de la séparation de D’Banj Don Jazz fonde en 2012 un nouveau label, Mavin Records, et réalise aussitôt Solar Plexus. Sorti le 7 mai, cette compilation de 13 titres réunit plusieurs artistes, dont Dr Sid, D’Prince, Tiwa Savage et Wande Coal.

Frenzy !

En novemvre 2012, D’Prince sort l’album Frenzy ! parlant d’amour et de belle vie, mais aussi de lutte quotidienne pour la survie. Produit par le label Mavin Records de son grand frère et producteur Don Jazzy, Frenzy !est réalisé avec de grands noms de la scène naija music, afro-rap, R&B, afro-pop, azonto et afro-dance nigérians : Dr Sid (“Amina”), Wizkid (“Painting the town”, “No More Sleeping On ‘Em”), Timaya (“Carry it up”), M.I (“Real G”), Tiwa Savage (“Ife”), Bracket (“Because Of Love”), Yung Breed (“Overdose and Jonzing”) ou encore Don Jazzy et Wande Coal (“Journey of a thousand miles”)…

Dorobucci, le méga hit

En mai 2014, Don Jazzy réalise "Dorobucci", un single naija music, aux parfums azonto, afro-dance, réalisé avec des artistes du team Mavins, tels que Tiwa Savage, Dr. Sid, Di’Ja, D’Prince, Reekado Banks et Korede Bello. "Dorobucci" devient dès sa sortie un méga hit, avec plus de 12 millions de téléchargements. Il offre au Teal Mavins deux trophées : "Meilleur single pop" et "Meilleur producteur de l’année" à Don Jazzy aux Headies 2014 (Hip Hop World Awards)…

En septembre 2014, D’Prince lance “Oyo (On Your Own)”, un single afro-beat jazzy produit par Don Jazzy et parlant des images de rêve de la capitale en pidgin. Une dénonciation de l’énorme fossé entre les riches et les pauvres.
La vidéo réalisée par Clarence Peters m D’Prince comme un indigent qui fait l’aumône dans les rues de Lagos, au Nigeria. Toujours produit par son grand frère Don Jazzy, D’Prince sort en décembre “Oga Titus”, une chanson très hilarante, inspirée d’une comédie dramatique Nollywood intitulée “Mr Ibu”.

* Crédit photo : http://www.thenet.ng

 

par   Nago Seck  13 janvier 2009 - © Afrisson