Afrisson

Biographie

DJ Arafat

   Ange Didier Houon
Artistes Côte d’Ivoire | Naissance : 1986 | Styles :  Afro-dance - Coupé-décalé

Né le 26 janvier 1986 en Côte d’Ivoire, l’auteur, compositeur, arrangeur, chanteur et créateur du "kpangor", Ange Didier Houon aka DJ Arafat (ou Yorobo, ou L’Apache, ou Commandant Zabra, etc), est un des artistes phares du coupé-décalé, l’afro-dance ivoirien. Il a collaboré avec divers artistes dont Molare ("Boucan")…

DJ Arafat, pseudo tiré du nom de l’ex dirigeant de l’OLP Yasser Arafat (1929-2004), comme l’appelaient, enfant, ses amis libanais d’Abidjan, grandit dans un milieu musical. Sa mère, Tina Glamour aka Tina Spencer ou Tina Spendja (chanteuse-danseuse), son père, Pierre Houan (musicien) et son demi-frère DJ TV3 (chanteur) sont tous trois très populaires dans leur pays.
DJ Arafat débute comme disc-jockey au Shangaï, un club d’Abidjan où il est repéré par le producteur Roland Le Binguiste qui sort en 2003 son premier EP "Goudron noir" comprenant Hommage à Jonathan dont le clip est réalisé, entre autres, avec Douk Saga. Le succès de ce titre lui permettra d’avoir une certaine notoriété et de tourner un an plus tard en France où il décide de s’installer en 2005. A Paris, il trouve la même année un emploi de disc-jockey, sort l’opus Femmes, puis participe en 2006, avec le chanteur Christy-B, à l’album A nous la victoire de son compatriote Meiway. Mais n’ayant pas de titre de séjour, DJ Arafat sera arrêté par la police et rapatrié en Côte d’Ivoire.

Depuis son retour au pays, DJ Arafat qui a collaboré un an durant avec Debordo Leekunfa a lancé la danse du cheval, le "kpangor" ("kpangô" ou "kpangoh" veut dire "cheval" en Agni (une des langues de Côte d’Ivoire). Il connaîtra un immense succès en Afrique à la sortie, en 2008, d’African tonik, un titre coupé-décalé/raï/rap avec Mokobé, Mory Kanté et Mohamed Lamine. Suivront d’autres disques dont Gladiator (2009), Hymne officiel des Eléphants pour Orange Foot et Paix en Côte d’Ivoire (2010), Faisons la fête (2011), Coup d’état (2012), et bien d’autres…

Collaborations :
2008 : Kpangor en duo avec DJ Arafat
2008 : Kpangor act2 en duo avec DJ Arafat
2009 : Reinta Fouinta avec DJ Arafat et Claire Bailly
2009 : La marche en avant avec DJ Mouss Ramazan & DJ Arafat
2009 : Tourbillon avec DJ Heritier et Dj adebayor ft. DJ Arafat
2009 : Lebede 2 (feat Arafat DJ)
2009 : Lebede Spot 2009 (feat Arafat DJ)
2009 : 25 25 arachide reload (feat Arafat DJ)
2009 : Atalaku Rigobert Song (DJ Arafat & Debordo Leefunka)
2009 : Atalaku Stéphane Sességnon et Marie claude (feat Arafat DJ)

 

par   Nago Seck  4 octobre 2007 - © Afrisson

Discographie

DJ Arafat
 

News

DJ Arafat
 
Les Lauréats des Kora Awards 2012

Pour cette édition des Kora Awards 2012, on peut souligner l’émergence du Burundi, pays longtemps marginalisé sur le plan musical, avec deux prix, un pour Kidum, « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de L’Est » et l’autre pour Seraphim Song’s, « meilleur groupe de musique religieuse ». Deux pays dominent cette année la manifestation : la Côte d’Ivoire avec Dj Arafat élu « Meilleur Artiste Masculin d’Afrique de l’Ouest » et « Meilleur Artiste d’Afrique », et Magic System , « meilleur groupe d’Afrique » et le Benin qui récolte trois prix, « Meilleur Groupe Traditionnel d’Afrique » pour Les Frères Guedehoungue, « Meilleur Artiste Masculin de Musique Religieuse » pour Yvan et « Meilleur Espoir Féminin du continent Africain » pour Sessimé. Certains pays habituellement peu présents dans les compétitions internationales font une percée remarquée : l’Ouganda, la Namibie et le Gabon. Il faut en conclusion déplorer l’absence totale des pays de la Corne de l’Afrique (Ethiopie, Soudan, Somalie, Djibouti) et surtout du Mali, pays pourtant riche en musiciens développant une carrière internationale.