Afrisson

Biographie

Da Brains


Groupes Sénégal | Création : 1996 | Styles :  Afro-rap - Rap/Hip hop

Fondé en 1996 à Dakar (Sénégal), Da Brains des frères Dioum, Djibril “Djiby Daddy” et Bakhaw “Dioum B”, et d’Emmanuel Cardo “DJ Ema” est un groupe développant un rap teinté de mbalax, de musique pulaar (peule), de reggae, de ragga ou encore de soul

Sénérap Freestyle Act 1, les débuts

Né en mars 1996 de la fusion des groupes Brainshuter de Sicap Liberté V à Dakar et de Ecoute Notre Style (ENS) de Thiaroye (banlieue de Dakar), Da Brains est composé à ses débuts des frères Djiby Daddy et Dioum B, Cool. M.D, BED.Shet, Fat.J, Emmanuel Cardeau, D.J.Jeanno et managé par El Hadji M. Simaka et Abdou K. Dioum.
La carrière musicale de Da Brains commence à prendre son envol suite à leur participation, en mars 1997, à la première compilation Sénérap Freestyle Act 1 produite par le premier groupe de rap sénégalais, PBS (Positive Black Soul). En 1998, Da Brains sort sa première cassette éponyme dont leurs premiers hits “Solange” et et “Noone” (“Ennemi” en wolof), réalisée avec PBS et le maître tambour Doudou Ndiaye Rose, participe à Le monde est crazy produit par le PNUD Sénégal et à Sénérap Freestyle Act 2, la deuxième compilation produite toujours par PBS. Après la parution de leur album éponyme produit par Positive Black Soul, Da Brains est invité en décembre au premier Festival DK 24. L’année 1999 voit Da Brains fonder son propre label Akman Recordz, enregistrer un single sur les Droits de l’Homme, tourner de janvier à juin dans plusieurs villes sénégalaises, participer en août au premier Festival Rap du Mali et en novembre à Rythmélodie 99, le 4è Festival de Musique de Dakar.

Unisida - Sénégal, la maison du bonheur

Pour la réalisation de leur deuxième cassette Taan (“Trier”, “Choisir” en wolof) en 2000, Da Brains fait appel à l’une des vedettes du mbalax sénégalais, le chanteur Thione Ballago Seck, à la Chorale des Martyres de l’Ouganda (Sénégal) et au compositeur, claviériste et manager Prince Ibrahima Ndour aka Ibou Ndour. Après leur participation à la première compilation ASBEF en janvier 2001, et à Africa Raps produit par Trikont, Da Brains tourne aux USA, en Allemagne, en France et en Angleterre) puis participe, en 2002, à Dakar Rap produit par Greenpeace Monde. En 2003, le groupe sort son troisième opus, Niary Yoon (“2 voies”, “2 chemins” en wolof), avec des invités de marque : leur compatriote et chanteur de mbalax Fallou Dieng, les rappeurs Oxmo Puccino, Disiz la Peste et Flag, la chanteuse de R&B Keïsha et les compositeurs Bost & Bim Rythmes et Komplex. L’année 2004 voit Da Brains faire plusieurs featurings avec Toniblackman et RJECT (USA), Madiop Fall et Yakar (Sénégal) ou encore Lôan (Europe).
En 2005, Da Brains est responsable de production artistique pour la sortie de la compilation Unisida - Sénégal, une initiative soutenue par l’UNESCO, Amnesty International et le ministère de la Culture et de la Communication français. Ce projet ayant pour but de lutter contre le Sida en Afrique et de construire “La maison du bonheur” où les enfants atteints de cette maladie peuvent être soignés réunit une pléiade d’artistes, dont Henri Salvador, Les Nubians, Saïan Supa Crew, Ismaël Lo, Joey Starr, Sir Samuel, Lokua Kanza, Lyricson, Daara-J, Kimany Marley, Xuman-J (Pee Froiss), Aumar Pulho Sow, Les Frères Guissé, Djoloff, Neg Marrons, Ismaël Lo, Stacy, Gilbert Montagné, Idrissa Diop, Manu Dibango, Lokua Kanza, Les Enfants de Grand Yoff ou encore Positive Black Soul (PBS)...

Djiby et Bakhaw et DJ Ema

En janvier 2006, Da Brains des frères Djiby et Bakhaw Dioum et DJ Ema enregistre Mission : “Nous sommes tous des missionnaires sur terre. Que tu sois président de la République, rappeur, journaliste ou sportif, tu as une mission à remplir dans un certain domaine...”, confie Djiby. En 2011, le groupe sort chez Sony Music Welcome to Senegal, un album “civique” dédié à leur pays. La même année, le groupe fait un featuring sur le titre “Africa Whine” de l’album Cité Soleil du chanteur de reggae, ragga et dancehall guadeloupéen Tiwony, un Franco-camerounais fils du bassiste expert Victor Edimo que l’on retrouve sur le titre “So Special”.

 

par   Nago Seck  8 février 2008 - © Afrisson