Afrisson

Biographie

Dany Silva


Artistes Cap-Vert -  Portugal | Naissance : 1947 | Styles :  Afro-fusion - Coladeira - Funana - Kizomba - Morna

Né en 1947 à Praia, au Cap-Vert, figure emblématique de la scène musicale capverdienne, l’auteur-compositeur, arrangeur, producteur, bassiste, guitariste et chanteur, Dany Silva oscille entre morna, coladeira, funana, kizomba, cabo-zouk/cola-zouk, cabo-love, afro-zouk, zouk-love ou encore afro-dance. Cet ingénieur agronome de formation et artiste éclectique a posé sa voix ou les lignes de sa guitare ou de sa basse sur les musiques de divers artistes groupes et artistes, dont Mirri Lobo, Voz di Cabo Verde, Rui Veloso, Zé Carrapa, Celina Pereira, Titina, Tito Paris, Bius, Nancy Vieira, Maria Alice, Sara Tavares ou Lura

Musiques des années 1960/1970

Très jeune, Dany Silva débute dans le chant lorsqu’il demande à ses parents de l’inscrire dans la chorale de son quartier afin d’être en compagnie de ses petits camarades chanteurs. En 1961, il part poursuivre des études d’agronomie à l’Escola de Regentes Agrícolas (école d’agronomie) de Santarém, au Portugal. Dans cette petite ville, il fonde avec des amis le groupe Os Charruos dont il est un des chanteurs. Plus tard, il va à l’Engenheiro Técnico Agrário pour ses études d’ingénieur agronome. Devenu par la suite musicien professionnel, il collabore en 1969 à Lisbonne avec divers groupes jouant dans des cabarets les musiques en vogue dans les années 1960/1970 : pop, rock, funk, soul, rhythm’n blues, slow, jazz, blues, bossa nova, samba, disco. C’est ainsi qu’il collaborera, en même temps que Mike Sergeant (guitariste écossais basé au Portugal), avec Quinteto Académico + 2, un groupe très populaire de l’époque, cofondé par Daniel Gouveia (piano), Mário Assis Ferreira (viola electrique), Artur Pinto (batterie), José Manuel Fonseca (clarinette) et José Augusto Duarte (contrabasse). En 1970, Dany Silva est appelé sous les drapeaux portugais pour son service militaire qu’il passe en Guinée Bissau (il a la double nationalité). A son retour en 1973, il rejoint le groupe The Four Kings avec lequel il anime les nuits chaudes de Lisbonne. Invité à la même période pour 2 mois à Charleville-Mézières, il fera d’incessants allers-retours entre la France et son pays d’adoption durant trois ans. Retourné définitivement à Lisbonne, il enregistre en 1979 "Feel Good/Everything Is Over", son premier 45T aux parfums afro-blues produit par Discos Monte Cara (Disques Mont Visage), le label fondé à Lisbonne par son compatriote et excellent chanteur Adriano Gonçalves aka Bana après la Révolution des Œillets, appelée aussi "le 25 avril" (les événements d’avril 1974 qui ont entraîné la chute du dictateur portugais Salazar). Il sortira plusieurs autres disques sur ce label.

Dany Silva & Bandássanhá

En 1981, Dany Silva fonde son propre groupe, Bandássanhá avec lequel il tourne, et enregistre la même année "Branco Velho, Tinto e Jeropiga/Até Que Choras", un 45T afro-reggae chanté en portugais, et comprenant la chanson Até Que Choras. Suivent en 1982 le 45T "Ja Estou Farto" et le maxi 45T de 4 titres, "Crioula de S. Bento" comprenant (Aqui É) Terra De Fé, (Com Ela) Crioula De S. Bento et Pois É...(A Vida). Crioula de São Bento veut dire Les Créoles de Saint Benoît. Saint Benoît est un haut lieu de pèlerinage situé dans la région du Minho (Portugal) où se rendent de nombreux pèlerins venus des pays lusophones d’Afrique où l’on parle le créole portugais.

Dany Silva & Rui Veloso

L’année 1986 voit Dany Silva sortir chez EMI/Valentim De Carvalho "Lua Vagabunda" (la lune vagabonde), un album arrangé par les musiciens portugais Zé Carrapa et Rui Veloso qui en est le producteur. Par la suite, Dany Silva est du projet "Clave de To", un espace musical initié par le guitariste virtuose Rui Veloso, et réalisé avec plusieurs autres artistes portugais. En 1987 et 1988, il produit, arrange et mixe successivement les albums "Alma Violão" et "Matchamor" de MIrri Lobo, auteur-compositeur et chanteur capverdien..

Autres réalisations

En 1991, c’est le retour aux sources avec "Sodadi Funaná", un opus marqué surtout par le funana invitant à la danse, chanté en créole cap-verdien et paru chez EMI. Trois ans plus tard, Dany Silva sort chez EMI/Valentim De Carvalho "As Melhores de Dany Silva", une anthologie de 16 titres dont trois inédits. L’année 1996 le voit participer à la compilation "Todos Diferentes Todos Iguais - Pensa Nisto !...", avec la chanson Sodade réalisée en duo avec son ami Rui Veloso, puis au projet spécial "Caminho Longe" initié par l’association Sons da Lusofonia, et à la compilation "Três Estórias à Lareira" (Tema das descobertas). En 1999, sort chez Polygram l’album "Tradiçon" ("tradition" en français), dédié à la traditionnelle fête de la Saint-Sylvestre qui réunit chaque année la famille et les amis pour le réveillon du jour de l’An.
Il participera également, avec les célèbres chanteuses portugaises Mafalda Veiga et Dina, à la bande originale de "Filha do Mar", une série télévisée portugaise de Manuel Arouca et Tomás Múrias, diffusée entre le 3 septembre 2001 et le 12 avril 2002 sur TVI (Televisão Independente), la quatrième chaîne de télévision portugaise. En 2004, il est, avec sa chanson Morrinha, de "A Tribute to Amália Rodrigues" (EMI Portugal), une compilation de 17 titres dédiée à la diva du fado et actrice portugaise Amália Rodrigues, de son vrai nom Amália da Piedade Rebordão Rodrigues, née le 23 juillet 1920 à Lisbonne, ville où elle est morte le 6 octobre 1999.
En 2006, Dany Silva compose la chanson Zebra Zulmira pour "O Jardim da Bicharada", la bande originale (musique enfantine) du film d’animation du même intitulé, écrite par António Avelar de Pinho pour le Zoo de Lisbonne, et parue chez Farol Música.

Après plusieurs concerts au Portugal, dont de nombreuses soirées avec Tito Paris et Rui Veloso au Club B Leza à Lisbonne, mais aussi des tournées dans le monde, dont une étape au Brésil avec Celina Pereira et Titina, Dany Silva a enregistré plusieurs chansons en duo avec Sérgio Godinho et Carlos do Carmo, et sorti en 2008 "Caminho Longi" ("la longue route" ou "le long parcours" en français), un album enregistré avec ses compatriotes Toy Vieira et Zézé Di Nha Reinalda, et produit par Barry Marshall. Cet opus de 13 titres comprend 10 inédits aux parfums morna, coladeira, ainsi que diverses autres influences musicales : kizomba, afro-cubain, afro-blues, R&B ou encore semba angolais… En 2012, il participe avec Pepe Ordás et Vitorino Salomé à l’album "Amor em Adjectivo", réalisé par Triângulo do Atlântico, et a attiré l’attention du public au Kriol Jazz Festival à Praia le 7 mai 2015.

 

par   Nago Seck  7 mai 2007 - © Afrisson