Afrisson

Biographie

Danyel Waro

   Daniel Hoareau
Artistes Réunion | Naissance : 1955 | Styles :  Maloya - Afro-pop - World / Musique du monde

Né le 10 mai 1955 à Trwamar (Trois Mares), au Tampon, dans l’île de la Réunion, Daniel Hoareau aka Danyel Waro est un auteur-compositeur, arrangeur, chanteur, poète et joueur de kayamb. Apôtre d’un maloya acoustique, héritier du blues rural de Gérose Barivoitse dit "Lo Rwa Kaf" et surtout de Firmin Viry, Danyel Waro a largement contribué à la renaissance du maloya autrefois interdit par les autorités de l’île. Ce militant actif de la créolité se définit ainsi : “Je ne suis pas Blanc, non je ne suis pas Noir. Non, ne me racontez pas d’histoires. Mélangé de Cafres, de Yab et de Malbar, je suis de l’ethnie ”pur bâtard””.

Facteur d’instruments traditionnels du maloya réunionnais (kayamb (hochet en radeau), “bobre” (arc musical), “roulér” ou rouleur (gros tambour au son de basse), Danyel Waro est un artiste très perfectionniste : "Je cherche la cadence, l’image, le rythme dans le mot. Grâce au maloya, j’ai pris du recul par rapport à la philosophie cartésienne, aux jugements trop conceptuels. Le maloya m’a remis en accord avec la Réunion, avec les gens, avec notre langue, et notre bâtardise".
Marqué et influencé par Georges Brassens, Félix Leclerc, Gilles Vigneault, Robert Charlebois, Richard Desjardins, les groupes corses et bretons, les musiques d’Afrique de l’Ouest et les chanteurs maliens en particulier, Danyel Waro le révolté interprète en créole des chansons très poétiques sur la vie quotidienne de ses compatriotes, l’unité, la fraternité, la liberté ou encore l’amour.

Militant actif de la créolité et artiste engagé, Danyel Waro est arrêté en février 1976, à Vannes, en France, pour insoumission et conduit à Rennes. Il fera deux ans de prison : "Le maloya était interdit mais joué clandestinement. Dans les années 1970, le PCR (Parti Communiste Réunionnais) décide de le réhabiliter. Et moi, je suis un yab, un petit blanc, un “perturbateur”. Le maloya est plutôt noir"...

Auteur de plusieurs opus, "Gafourn" (1987), "Batarsité" (1994), "Séga la pente" (de Françoise Guimbert - 1996), "Foutan Fonnker" (1999), "Bwarouz" (2002), "Somminkér" (2003), "Rest’la Maloya : Hommage à Alain Peters" (2003), "Grin n syel" (2006). En 2010, Danyel Waro remporte le Grand Prix de l’Académie Charles Cros pour son double album "Aou Amwin" (De toi à moi), enregistré en février 2010 dans la case de son enfance à Trwamar (Trois Mares), à la Réunion.

Danyel Waro revient sur le devant de la scène en 2017 avec "monmon" (avec un "m" minuscule car il ne s’agit pas seulement de sa mère, mais de toutes les "monmon"), un album qui résonne de l’engagement et de toute la spiritualité de cet artiste hors pair, fidèle au maloya, le blues de son île natale, la Réunion.

Discographie :

Gafourn – CD – 1987 - Piros
Batarsité – CD – 1994 - Piros
Séga la pente (de Françoise Guimbert) – CD – 1996 – Oasis Production
Foutan Fonnker – CD – 1999 - Cobalt
Bwarouz – CD – 2002 - Cobalt
Somminkér (Danyel Waro & Olivier Ker Ourio) – CD - 2003 - Cobalt
Rest’la Maloya : hommage à Alain Peters (Danyel Waro, Loy Ehrlich, Joël Gonthier, René Lacaille, Bernard Marka, Tikok Vellaye) – CD – 2003 - Cobalt
Grin n syel – CD - 2006
Aou Amwin – 2CD – 2010 -
Kabar – CD – 2013 - Cobalt
monmon – CD – 2017 – Buda Musique / Socadisc

 

par   Nago Seck  17 mai 2007 - © Afrisson

Bibliographie

 

News

Danyel Waro
 
Festival Africolor du 15 novembre au 24 décembre 2014 en Seine-Saint-Denis et Paris

Pour ses 25 ans, africolor célèbre ses anciens combattants, tirailleurs des balafons, voltigeurs de vocalises mandingues, fantassins de Steel Band. Ainsi, Ray Lema, Danyel Waro, Ogoya Nengo, Kassé Mady Diabaté, Abdelkader Chaou seront de la revue aux côtés de l’immortel Zao, cependant que Franco Luambo et Francis Bebey, tombés aux chants d’honneur, seront fêtés façon Afrique enchantée. Dans les airs planera le Yellow Fever Tour, récit hallucinatoire d’une Afrique plus “déjantée”, orchestré par Jeanne Balibar et David Neerman, tandis que les ultramarins d’Indestwas Ka battront tambour Ka...


 
Davy Sicard et Danyel Waro fetent la Réunion

Acteurs, chanteurs et danseurs : au total, plus de quarante artistes monteront sur scène le 9 mai prochain au Nouveau Casino de Paris pour conter une histoire croisée de racines et de cultures : celle de l’île de la Réunion ! Le spectacle musical Li Te Ve War ("Elle voulait voir") traversent les 350 ans du peuplement de l’île emmené par deux visages emblématiques de la scène locale : Davy Sicard et Danyèl Waro ! Au programme : des corps martelés, des voix profondes, des musiques chatoyantes, des danses harcelées... bref un métissage entre vibrations, poésie et histoire. Plus d’infos


 
La Créolité à l’honneur

Avec l’évènement Kreol Factory dont fait partie Kreol Mizik , la France redécouvre ses citoyens dans toute leur diversité et s’interroge sur le concept de créolité. Ce terme qui désignait à l’origine les blancs nés aux Caraïbes a pris depuis les années 70 une consonnance plus militante et plus large à la Réunion comme aux Antilles et ouvert la voie à tout un mouvement culturel et musical.