Afrisson

Biographie

Dapley Stone

   Daplé Gonhiassouo Etienne
Artistes Côte d’Ivoire | 1957-2014 | Styles :  Soukouss - Afro-fusion - Afro-zouk - Ziglibithy

Né en 1957 à Krozalié, dans le département de Zouan-Hounien, à l’ouest de la Côte d’Ivoire, Daplé Gonhiassouo Etienne aka Dapley Stone est un auteur-compositeur et chanteur. Cet artiste originaire de Danané s’impose dans le ziglibithy (danse et rythme du peuple Bété) à partir de 1980 avec son album "Kpono". Dapley Stone décède le 7 septembre 2014 au CHU de Yopougon, à Abidjan, des suites d’une tuberculose. Il avait 57 ans.

Style musical et messages

Marqué par des artistes comme Amédée Pierre dit "le roi du dopé", Anoman Brou Félix ou Ernesto Djédjé, surnommé "le roi du ziglibithy", Dapley Stone se distingue dès ses débuts par sa musique : de l’afro-fusion à base de ziglibithy (courant musical populaire ivoirien), intégrant des parfums soukouss congolais et afro-zouk. Il est aussi célèbre pour ses slows à la mode crooner, des mélodies langoureuses et des balades en dan (yacouba) et en français.
Dans ses chansons, Dapley Stone parle de l’esclavage, de la colonisation, de l’apartheid, de l’unité ou encore de la sincérité dans les relations amoureuses…

Son parcours

En 1980, Dapley Stone sort "Kpono" grâce à son compatriote, producteur et homme de média, François Konian. En 1982, la parution du maxi 45T "Indépendance / Marie Laure" lui offre une réelle visibilité sur la scène nationale. C’est à cette occasion qu’il a reçu les félicitations de feu le président Félix Houphouët Boigny (1905-1993) pour la chanson "Indépendance" (sortie initiale en 1978). La même année, il enregistre "Gbeuly Glou".

Autres projets

Suivront "Elisa" et "Anou Wapio" en 1983, "Anouka Dêkpô" en 1984, "Sonlé Kan" en 1986, "Robert Djuo" en 1987, "Poulou Poulou" en 1996, ou encore "Cousin-Cousin" en 2005...

Dapley Stone n’est plus

Dapley Stone décède le 7 septembre 2014 au CHU de Yopougon, à Abidjan, des suites d’une tuberculose contractée quelques années auparavant. Il avait 57 ans.

 

par   Nago Seck  26 janvier 2008 - © Afrisson