Afrisson

Biographie

David Tayorault


Artistes Côte d’Ivoire | Naissance : 2006 | Groupes :  Woya | Styles :  Afro-fusion - Afro-jazz - Coupé-décalé - World / Musique du monde - Zouglou

David Tayorault alias Totorino est un musicien, chanteur et surtout arrangeur qui s’est imposé dans les années 1990 dans le coupé décalé. Il a effectué ses premiers pas dans la musique, dans les années 1980, grâce au groupe Woya de Marcellin Yacé avant de devenir l’arrangeur de Magic system et Mokobé. Il a signé plusieurs albums personnels, fusion de styles divers (makossa, highlife, coupé décalé, ziglibithy, rythmes akan, funk, pop, rock, techno) dont Miziki (1991), Musicolor (1993), Lobe (1995), Tambours Africa(1997), Samouraï Groove (2000), La Ru Zabim (2006) et Good Vibes (2013).

Woya, le groupe de Divo

Créé en 1984 à Divo par Marcellin Yacé, sous l’impulsion de feu Konian Kodjo Félicien, maire de la ville de 1981 à 1990, le groupe Woya (en référence au cri de la chauve-souris) avait pour mission d’animer les nuits chaudes de la commune et de la représenter aux divers concours artistiques nationaux. Woya deviendra un des orchestres phares de la scène musicale ivoirienne et tournera dans plusieurs pays d’Afrique de l’ouest, remplissant nombre de salles et stades. Woya comprenait, entre autres, César Anot (basse), David Tayorault (voix lead), Manou Gallo (basse, voix), Marino (guitare), décédé le 17 janvier 1998, Billy Syncop (batterie), Tiane aka Detchéké Christiane (voix, chœurs).
Après la dissolution de Woya en 1988, des tentatives de reformation sont entreprises, sans succès, en 1990, puis en 1998.

Formation combinant afro-zouk, mapouka, afro-pop et style fanfare, Woya a enregistré plusieurs albums : Ewé (1987), Kacou Ananzé (1992), Il faut l’argent / Mama Feza (45T) et Come Back (1998), L’indispensable (1999) et Aujourd’hui, Toujours (2004).

 

par   Nago Seck  27 octobre 2013 - © Afrisson