Afrisson

Biographie

Debordo Leekunfa (Debordeaux / 2Bordo)

   Patrick Tanguy Séry Digbeu
Artistes Côte d’Ivoire | Naissance : 1989 | Styles :  Afro-dance - Coupé-décalé

Né le 5 mai 1989 à Abidjan, en Côte d’Ivoire, Patrick Tanguy Séry Digbeu aka Debordo Leekunfa (ou Debordeaux Leefunka), ancien disc-jockey dans la commune de Yopougon (ou Yop City, ou Poy), est un auteur-compositeur et chanteur de coupé-décalé, parfois teinté de ndombolo congolais, d’afro-pop, d’afro-reggae ou de ragga/dancehall… Surnommé "Tché koroba" ("vieil homme" en dioula ou bamana ou bambara), puis "Opa" ("le vieux"), Debordo Leekunfa s’illustre en 2008 avec des chansons comme "Au secours" et "Fouka-fouka", suivi, en 2009, de "American Soldier" qui connaît un énorme succès sur les plateformes de téléchargement (plus de 730.000 vues sur youtube).

Les débuts dans les maquis

En 2004, avec l’avènement du coupé-décalé à Paris (France), et la naissance du "phénomène DJ" en Côte d’Ivoire, Debordo Leekunfa commence à s’exercer aux platines avec l’aide de Java D, prenant le pseudo de DJ Debordo. Il officie au célèbre maquis "La Cour des Grands", dans le quartier de Mille Maquis à Marcory, au sud d’Abidjan - les maquis sont des restaurants atypiques ivoiriens avec ambiance musicale, des lieux de rencontre, de débat et d’échange. Par la suite, Debordo Leekunfa traverse la rive pour officier comme disc-jockey et "ambianceur" du côté de la Rue Princesse (à Yopougon), au maquis "Le Shangaï" où exerçait aussi en tant que DJ Arafat ou encore Mareshal DJ. C’est ici qu’il commence à se faire un nom dans le milieu du showbiz ivoirien.

DJ Debordo et DJ Arafat

Après sa collaboration, en 2007, avec DJ Jeannot H sur la chanson Le dernier Kata, DJ Debordo et DJ Arafat décident, en 2008, de former un duo qui deviendra un tandem de feu à l’origine de dizaines de tubes sur le continent africain. On compte parmi leurs succès : "Kpangor", "Confirmation Kpangor (Kpangor Act2)", "Lebede 1 et 2", "25 25 Arachide", "Reinta Fouinta" (feat. Claire Bailly), "La marche en avant" (feat. DJ Mouss Ramazan), "Tourbillon" (feat. DJ Heritier & DJ Adebayor), "Hommage à Rigobert Song" (dédié au capitaine de l’équipe nationale de football du Cameroun) ou encore "Atalaku Stéphane Sességnon" (plus de 700.000 vues sur youtube), un méga hit hommage au footballeur international béninois Stéphane Sességnon, alors au PSG Paris Saint-Germain), en France. Ces tubes dotés de nouveaux concepts musicaux et danses s’imposent très vite et arrivent en tête des classements ouest-africains.
Un atalaku (“regarde par ici” en lingala, dans les deux Congo) joue plus ou moins le même rôle que le griot laudateur en Afrique de l’Ouest.
En décembre 2009 à Abidjan, après quelques embrouilles, les deux chanteurs partisans de la cité de Yopougon (opposé à Marcory dans le milieu musical ivoirien) se réconcilient et donnent pour l’occasion un concert live gratuit de 1h30 au gigantesque maquis le "Monde Arabe" sur la mythique Rue Princesse qui a fait leur succès.

La séparation de DJ Debordo et DJ Arafat

Mais lors de leur séparation, Debordo Leekunfa avait mis sur le marché un single intitulé "American Soldier" qui devient très vite un succès continental sur les plateformes de téléchargement (plus de 730.000 vues sur youtube). Le clip-vidéo est un véritable mini-film avec effets spéciaux. Ainsi, malgré leur réconciliation, le "Tché koroba" décide d’entamer une carrière solo, et enregistrera plusieurs disques.

Aujourd’hui, Debordo Leekunfa est l’un des chanteurs les plus sollicités du mouvement coupé-décalé, et pose sa voix dans de nombreuses chansons à succès.

Selon le site /www.newmixdj.blogspot.fr: "En janvier 2011, la rivalité entre DJ Arafat et Debordo Leekunfa reprend de plus bel, à l’instar de Notorious B.I.G. et Tupac aux États-Unis dans les années 1990. Dans le morceau "Rage 202", DJ Arafat dit "Yorobo" lance un pique à son ancien binôme : "On est fatigué d’écouter ton seul morceau trévéli-trévélou". Car en effet, depuis près de 2 ans, Debordo n’a plus sorti de nouvel œuvre, préférant effectuer des tournées de longue durée à l’étranger. Cependant, la réponse de Debordo ne se fait pas attendre, ce dernier répond au Yorobo dans un morceau intitulée "OPAH à la nation" alliant vulgarité et confession".

CD : Mixtape

Collaborations :
2007 : Le Dernier Kata avec Jeannot H DJ
2008 : Kpangor en duo avec DJ Arafat
2008 : Kpangor act2 en duo avec DJ Arafat
2008 : Kpangor avec Eric Olomidé
2009 : Suspense avec Jean-Jacques Kouamé
2009 : Reinta Fouinta avec DJ Arafat et Claire Bailly
2009 : La marche en avant avec DJ Mouss Ramazan & DJ Arafat
2009 : Tourbillon avec DJ Heritier et Dj adebayor ft. DJ Arafat
2009 : La lâcheté avec DJ Kedjevava
2009 : Coup du marteau avec DJ Tanguy Denon, Yabongo et DJ Manu TGV
2009 : Lebede 2 (feat Arafat DJ)
2009 : Lebede Spot 2009 (feat Arafat DJ)
2009 : 25 25 arachide reload (feat Arafat DJ)
2009 : Atalaku Rigobert Song (DJ Arafat & Debordo Leefunka)
2009 : Atalaku Stéphane Sességnon et Marie claude (feat Arafat DJ)
2010 : À quelle l’heure Act1 avec Abobolais, DJ Lewis, Ronaldo R9 et DJ Mix 1er
2010 : Coup du pilon avec Vitale
2010 : Mr & Mme Dehors avec Erickson Le Zulu et Ronaldo R9
2010 : Egoïsme avec Bamba Ami Sarah et S Kelly
2010 : Smakpess avec DJ Jacob
2011 : Opa la nation (vérité)
2011 : Degamage attalaku
2011 : On s’éclate avec Bebi Philip
2011 : Technico de retour avec Technico et DJ mix 1er
2011 : La main de Dieu avec Eric Olomidé
2011 : Foutamabeletique avec Jonaly l’infalsifiable et Ronaldo R9
2012 : Hommage à Djakiss (featuring DJ Mix)
2013 : Atalaku DJ Debordo featuring Dj S kelly. Baré man bara
2013 : Erickson le Zulu, Featuring Debordo dj, R9 Ronaldo : Kanigba

* Sources :
http://www.cipromotion.net/
http://www.newmixdj.blogspot.fr/

 

par   Nago Seck  9 décembre 2009 - © Afrisson