Afrisson

Biographie

Dechaud

   Charles Mwamba
Artistes Congo Kinshasa | 1935-1999 | Styles :  Soukouss - Rumba congolaise

Guitariste, auteur, compositeur, chanteur, Charles Mwamba Wa Kabamba dit Dechaud Mongala est une des grandes figures de la rumba congolaise. Il a participé à nombre de groupes majeurs des années 1950/1960/1970 comme l’African Jazz de Kabasele ou l’African Fiesta de Rochereau. Cet artiste a laissé néanmoins une dizaine de tubes dont « Biantondi », « Miranda », « Fidélie », « Mawonso Pamba », « Domingo Yaka » ,« Mbelu » et surtout « Africa MPokili mobimba » composé en 1961 au sein de l’African Jazz.

Les années OPIKA

Né à Mikalay dans la province du Kasaï occidental en 1935, Dechaud découvre le monde musical avec les guitaristes Jimmy Elenga et Tino Baroza (son cousin) qui le fait rentrer en 1949 aux Editions Opika. Musicien de studio, il accompagne bientôt des artistes majeurs de la scène congolaise comme Lucie Eyenga, Tino Baroza, Paul Mwanga, Roitelet, Jimmy Elenga (Jimmy à la guitare hawaïenne).

African Jazz et African Fiesta Sukiza

En 1951, il se spécialise dans la guitare rythmique et deux ans plus tard intègre l’African Jazz de Kabasélé et s’impose comme guitariste mais aussi comme auteur et compositeur. Il s’initie au xylophone et à la sanza. En 1960, il accompagne Kabasélé à Bruxelles pour la table ronde des indépendances. En 1963, il rejoint Rochereau qui lance l’African Fiesta en compagnie du Dr Nico et de Roger, puis deux ans plus tard, le groupe se scinde et Dechaud monte en compagnie de Nico Kasanda l’African Fiesta Sukiza qui tourne dans toute l’Afrique (Nigeria, Ghana, Haute Volta, Cameroun, Sénégal, Mali, Cote d’Ivoire) et fait même danser le président Houphouet Boigny.

Les années sombres

Le groupe va de disloquer au fil des tournées laissant Dechaud sur la touche. Il lui faut attendre 1997 pour refaire son come-back relancé par ses neveux, les fils de Nico Kasanda . Il disparaît deux ans plus tard dans l’indifférence générale. Il faudra attendre l’année 2000 pour que l’état congolais et les musiciens lui rendent un hommage posthume.

Source : http://www.universrumbacongolaise.c...

 

par   Nago Seck  13 septembre 2013 - © Afrisson