Afrisson

Drop The Debt

Disques - CD  |   Afrique du Sud -  Burkina Faso -  Cameroun -  Cap-Vert -  Congo Kinshasa -  France -  Sénégal -  Zimbabwe -  Brésil -  Côte d’Ivoire -  Colombie -  |  Africa South - Faya Tess & Lokua Kanza - Fernanda Abreu & MV Bill - Les Fabulous Trobadors - Massilia Sound System - Tarace Boulba & Ablaye Mbaye - Thai Stylee - Tiken Jah Fakoly & Tribo de Jah  |  Ablaye Mbaye - Cesaria Evora - Chico César - El Hadj Ndiaye - Faya Tess - Lenine - Lokua Kanza - Meiway - Oliver Mtukudzi - Sally Nyolo - Shing 02 - Soledad Bravo - Teofilo Chantre - Tiken Jah Fakoly - Totó la Momposina - ZêDess  | Parution : 2003  | Label :  Harmonia Mundi

Titres :
1. Tilma - remix (Sally Nyolo & Shing 02)
2. Quem pode (Teofilo Chantre & Cesaria Evora)
3. Il faut payer (Chico César & Les Fabulous Trobadors)
4. Tudo Vale A Pena (Fernanda Abreu & MV Bill)
5. Was - Ihr wollt Geld (Thai Stylee)
6. Cadeau empoisonné (Zêdess)
7. Rosebud - version inédite (Lenine)
8. Cosas pa’ pensar (Totó la Momposina)
9. Baba (Tiken Jah Fakoly & Tribo de Jah)
10. Assez (Meiway)
11. Oscar Sankara (Massilia Sound System)
12. The Third World Cries Everyday (Africa South)
13. Bana (Faya Tess & Lokua Kanza)
14. Boor-yi (El Hadj N’Diaye)
15. Argent trop cher (Tarace Boulba & Ablaye Mbaye)
16. Gracias a la vida (Soledad Bravo)
17. Murimi munhu (Oliver Mtukudzi)

Les batailles ne se gagnent pas avec des chansons mais se gagnent parfois en chantant. L’annulation de la Dette du Tiers-Monde n’est qu’une simple question de volonté politique. Et cette volonté politique dépend en grande partie de la mobilisation des citoyens qu’il revient parfois aux artistes de susciter ou d’entretenir...

La Dette du Tiers-Monde tue chaque année des milliers d’hommes et de femmes faute de soins pourtant simples qu’un gouvernement épuisé par le service de la Dette n’a pu financer.

Album réunissant essentiellement des musiciens du Sud, Drop the debt (annulons la dette) fait écho au mouvement citoyen à travers le monde. Cette initiative du producteur indépendant parisien, François Mauger, soutenue par une vingtaine de petits labels indépendants, permet de lever des fonds pour des campagnes en faveur de l’annulation de la dette des pays en voie de développement. Pour ce faire, il a réuni des artistes non moins célèbres tels que Tiken Jah Fakoly, Teofilo Chantre, Cesaria Evora ( elle interprète avec Teofilo Chantre le titre « Quem Pode »), El Hadji Ndiaye, Sally Nyolo, Meiway, Zêdess, Faya Tess, Lokua Kanza, Oliver Mtukudzi, Ablaye Mbaye, Africa South, Massilia Sound System et Soledad Bravo du Vénézuela. De Sydney à Athènes, en passant par Tokyo et Dakar, ils se sont relayés pour offrir à cet album une dimension internationale et faire entendre aux quatre coins de la planète la complainte des pays endettés. Le manifeste ne peut être plus clair et les chiffres sans appel : vingt ans avant cette initiative, la Dette extérieure publique des pays du Tiers-Monde s’élevait à 600 milliards de dollars. Depuis, ils en ont remboursé 4.500 milliards. Aujourd’hui, la dette dépasse les 2.450 milliards de dollars, ce qui s’explique essentiellement par de nouveaux emprunts destinés à payer les intérêts des précédents.

Musiciens : Sally Nyolo, Shing 02, Teofilo Chantre, Cesaria Evora, Chico César, Les Fabulous Trobadors, Fernanda Abreu, MV Bill, Thai Stylee, Zêdess, Lenine, Totó la Momposina, Tiken Jah Fakoly, Tribo de Jah, Meiway, Massilia Sound System, Africa South, Faya Tess, Lokua Kanza, El Hadj N’Diaye, Tarace Boulba, Ablaye Mbaye, Soledad Bravo, Oliver Mtukudzi

 

par   Nago Seck  26 février 2007 - © Afrisson