Afrisson

Biographie

E.K. Nyame


Né le 1er janvier 1927 à Kwahu, au Ghana, l’auteur, compositeur, guitariste, clarinettiste et chanteur, E.K. Nyame est un des pionniers de la « palm wine music » (musique de vin de palme) ou maringa, dans les années 1940. Cette figure emblématique du mouvement « guitar band » de highlife (ou hilife) greffera à ce genre musical du ragtime, du jazz, du calypso et du mambo, le tout chanté en Twi (sa langue) ou en Pidgin…

Formé dans son enfance dans les chorales d’église, héritier après la seconde guerre mondiale d’une guitare offerte par son cousin, il s’inspire du style du guitariste Appiah Agyekum qu’il entend à la radio et en 1947, rejoint son groupe.

Deux ans plus tard, E.K. Nyame fonde son premier orchestre de « guitar band » de highlife (ou hilife) (en opposition à « dance band »), chanté en Twi (une des langues Akan du Ghana) ou en Pidgin. Suite à une proposition de son producteur et manager E. Newman-Adjiri, il infuse au highlife des musiques américaines (ragtime, jazz), antillaises (calypso de Trinidad et Tobago) et cubaines (mambo, rumba, merengue). Avec cette formation comprenant guitare, contrebasse, batterie, bongos et clips, il enregistre son premier 45T, Small Boy Nye Me Bra (Decca - 1951) qui lui vaut une renommée dans tout le Ghana et dans les pays frontaliers. L’année 1952 le voit créer Akan Trio, un groupe combinant guitare acoustique et vaudeville et avec lequel il donne de nombreux concerts et connaît un énorme succès.

Kwame Nkrumah

Avec l’émergence du courant « dance band » du highlife dominé par la guitare électrique et devenu très populaire dans les années 1960 au Ghana, E.K. Nyame, accompagné de son E.K’s Band, continue de donner des concerts entrecoupés de sketches humoristiques, devenant l’artiste préféré du président Kwame Nkrumah (1909-1972) qu’il accompagne durant ses voyages officiels. E.K. Nyame dédiera plusieurs de ses chansons à ce dernier, panafricaniste et figure marquante de l’indépendance du Ghana acquise le 6 mars 1957.

Auteur prolifique, E.K. Nyame compose plus de 400 titres et enregistre pour divers labels (Decca, Queenaphone, Philips, Phonogram, HMV…) de nombreux albums, dont Small Boy Nye Me Bra (1951), More E.K.’s Favourites, No Mma Yensom No et Nhyira (1960’s), E.K’s Band N°1 (1973), Tribute to E.K. Nyame & Kwabena Okai et Sankofa (Go back and retrieve) (1975) ou encore Sankofa vol.2 (1976). Les titres de ces deux derniers albums feront partie de la bande originale de « Sankofa » (1996) de Haile Gerima, un film dramatique sur le séjour d’une Américaine noire en Afrique où elle porte le lourd héritage des promesses brisées de l’Occident.

A son décès le 19 janvier 1977 à Accra, E.K. Nyame, pionnier du mouvement « guitar band » de highlife a eu droit à des obsèques nationales au Ghana.

 

par   Nago Seck  10 juillet 2007 - © Afrisson