Afrisson

Emotions blanches et nègres

Disques  |   France -  Sénégal  |  Meïssa Mbaye  | Parution : 2014  | Label :  Afric’Art

Titres :
1. Femme noire 3:54
_2. Chanson d’un Sou Def 3:11
3. Je vais je viens 3:07
4. Odelettes nocturnes 4:42
5. Ma douce lointaine 5:20

En 2014, Meïssa Mbaye, surnommé "le prince des poètes" ou "le Léo Ferré africain", lance "Emotions blanches et nègres", un projet musical et pédagogique qui rend hommage à deux grands maîtres de la littérature française : Léopold Sédar Senghor (1906-2001), poète, écivain, chantre de la négritude et homme d’Etat sénégalais, et Paul Valéry (1871-1945), écrivain, poète et philosophe français. Ce titre évocateur est un clin d’œil à la célèbre citation de Léopold Sédar Senghor : "L’émotion est nègre et la raison est hellène".
Le projet "Émotions Blanches et Nègres" croise ces deux poètes majeurs de la langue française par un opéra poétique autour du thème de la femme et de l’amour. En effet, il met en musique des poèmes de Paul Valery ("Corona" et "Coronilla" : les correspondances amoureuses de Paul Valery avec Jeanne Loviton).
Il s’agit de construire une musique autour de chaque poème, avec un arrangement particulier. C’est une musique pensée, réfléchie, bien élaborée, qui accompagne les poèmes. Ces textes chantés à la manière griottique sont soutenus par une musique donnée par des guitare, xalam, balafon, udu, sanza, calebasse, kora

Le comité artistique du XVème Sommet de la Francophonie tenu à Dakar, au Sénégal, en novembre 2014, a voulu que Meïssa Mbaye réunisse ces deux grands poètes académiciens. Le projet a alors obtenu "le label de la Délégation pour l’Organisation du XVe Sommet de la Francophonie".

Cette activité multiculturelle a permis la réalisation de résidences artistiques de Meïssa avec l’Orchestre National du Sénégal et des concerts, notamment à Sète, ville de naissance de Paul Valéry, dont Meïssa Mbaye est citoyen d’honneur.

Né en 1959 à Dakar (Sénégal), l’auteur-compositeur, multi-instrumentiste, chercheur et baryton à la voix hors du commun, Meïssa Mbaye, valorise dans son style (afro-folk, afro-blues, afro-fusion, musique acoustique) chanté en wolof, sérère ou français, des instruments traditionnels africains qu’il pratique, comme le kongoma (sanza), le xalam, les poteries, la corne, la calebasse, l’udu (oudou)...

 

par   Nago Seck  6 décembre 2014 - © Afrisson