Afrisson

Biographie

Ensemble Instrumental du Mali


Créé au lendemain de l’indépendance en 1961, l’Ensemble Instrumental du Mali est un groupement de musique traditionnelle et chorale, qui a pour mission de prospecter le répertoire et mettre en valeur l’héritage prodigieux du Mali dans le domaine de la musique et de la chanson. Appelé aussi Ensemble Instrumental National du Mali, il comprend divers instruments traditionnels, comme la kora, le balafon le ngoni, le kamélé ngoni, le dozon ngoni, le djembé, les tambours dundun, le flé (flûte mandingue), le tambin (flûte peule), le tamani, le sokou ou encore le bolon.

Membres

Troupe multiculturelle, l’Ensemble Instrumental du Mali a accueilli la plupart des instrumentistes et vocalistes du pays, comme Batourou "Batrou" Sékou Kouyaté, Sidiki Diabaté, Djélimady Sissoko, N’Fa Diabaté, Mokontafé Sako, Saranfing Kouyaté, Fanta Damba, Bâ Tounkara, Orakya Kouyaté, Nantenindiè Kamissoko, Maïmouna Damba, Coumba Sidibé, Wandé Kouyaté, Waldé Damba, Bako Dagnon, Tata Bambo Kouyaté, Dogomani "Domani" Dagno, Koroba, Amy Koïta, Kandia Kouyaté, Hawa Dramé, Oumou Tounkara, Saranfin Kouyaté, Bassékou Kouyaté, Kélétigui Diabaté, ou encore Toumani Diabaté qui a relancé l’ensemble.

Répertoire

Le répertoire de l’ensemble comprend de nombreux titres, dont : Duga (Hymne à la bravoure), Tara (hommage à la bravoure), Maliba (gloire au Mali), Sogo (hymne aux chasseurs), Soundiata (épopée mandingue), Kedo (la bataille de Kansala), Da Monzon (épopée bambara), Sosso (joie, bonheur, amour), Diandjon (hommage à la bravoure), Musolu (hommage aux femmes), Djatigiya (Hospitalité), Mamaya (danse traditionnelle malienne), etc.

Tournées

Depuis sa création, L’Ensemble Instrumental du Mali a réalisé de nombreuses tournées nationales et internationales : URSS ROA (1961), POCORA/Pris – France (1964), Festival des Arts Nègres à Dakar – Sénégal (1966), FESTAC – Nigeria (1977), Algérie (1978), Guinée (1979), France, Allemagne, Suisse, Hollande (1979), Niger (1980), Chine, Corée, URSS (1983), Corée (1986), Libye (1987), FESPAM - Congo-Brazza (1996), New Orléans et New York - USA (1997), Gambie (1999), France (2000/2001), CAN – Ghana (2000), Sénégal (2002), Burkina Faso (2003), Washington DC – USA (2003)…

Récompenses

L’Ensemble Instrumental du Mali, qui explore divers sonorités traditionnelles musicales du pays (mandingue, wassoulou, soninkara (soninkée), pulaar (peule)...), a reçu de nombreuses récompenses : Médaille du Folklore au Théâtre des Nations à Paris – France (1963), Médaille d’Or au Festival des Arts Nègres à Dakar – Sénégal (1966), Médaille d’Or au Festival Panafricain des Arts d’Alger – Algérie (1969), Médaille d’Or de la Mélodie à Johannesburg Afrique du Sud (1995)…

Nous sommes tous coupables (An Be No Don )

En 1980, l’Ensemble Instrumental du Mali compose la bande originale de "Nous sommes tous coupables" (An Be No Don ), un film réalisé en 1980 par leur compatriote Falaba Issa Traoré.

Résumé du film :

"An Be No Don (Nous sommes tous coupables)" est une fiction de 10mn autour du problème de l’infanticide et des enfants adultérins au Mali. La jeune Aminata, malgré ses brillantes études, est renvoyée de l’école. Ses parents ne peuvent s’acquitter des frais de scolarité. Obligée de travailler ; elle tombe enceinte par un garçon chassé de son foyer familial. Privée de soutien familial et financier, elle donne la mort à son nouveau-né en le noyant...

 

par   Nago Seck  26 avril 2008 - © Afrisson