Afrisson

Biographie

Eugenia Asabia Cropper


Artistes Ghana | Naissance : 1957 | Styles :  Highlife - World / Musique du monde

Auteure, compositrice, chanteuse, Lady Eugenia Asabia Cropper est la première femme saxophoniste du Ghana...

Née dans une famille de musicien, Eugenia Asabia Cropper fait ses débuts auprès de son frèren Eugène et de musiciens ghanéens professionnels se produisant au Togo. Elle s’initie au saxophone, chante au sein des Sweet Talks et en 1978, rejoint, en Côte d’Ivoire, les Black Hustlers où joue son frère Eugène (bassiste). Elle est alors repérée par le sénégalais Abdoulaye Soumaré (ingénieur du son de Stevie Wonder et de Mory Kanté) et directeur de la maison de disques Ebony produit le premier disque du groupe, un mélange de rythmes ghanéens, ivoiriens et zaïrois. Mais le climat politique houleux du Ghana entraîne bientôt la dissolution du groupe. Eugenia Asabia Cropper décide alors de s’installer à Abidjan.

Une des rares femmes instrumentistes de la musique moderne ghanéenne, Asabia Cropper, produite par Daniel Cuxac, directeur de Disco Stock, enregistre en 1980 Wamaya,, un album inspiré par Ko Nimo et où joue son frère Sammy Cropper ; un succès qui lui vaudra un disque d’or remis à Accra par son producteur ivoirien. Suit en 1982 Désespoir Asabia, un opus réalisé avec l’Angolais Sam Mangwana, arrangé par l’Ivoirien Jimmy Hyacinthe. Apôtre du highlife, un genre véhiculé dans les années 1960 par Les Sœurs Comoé, Lady Asabia, un surnom que lui a donné son producteur, fait un tabac dans son pays natal en 1986 à l’occasion d’un show à l’Independence Stadium d’Accra. Elle tourne ensuite en Allemagne mais développera une carrière essentiellement africaine.

* Source : Daniel Cuxac

 

par   Sylvie Clerfeuille  7 mai 2007 - © Afrisson

Discographie

Eugenia Asabia Cropper