Afrisson

Biographie

Faya Tess

   Kishila Ngoyi

La sirène d’eau douce, Faya Tess née Kishila Ngoyi, a été lancée par Tabu Ley Rochereau qui l’intégre dans l’Afrisa International. Elle se lance plus tard dans une carrière solo, fusionnant rumba congolaise ou soukouss et afro-zouk.

Faya Tess et Tabu Ley Rochereau

En 1986, Faya Tess abandonne ses études d’ingénieur pour intégrer l’Afrisa International de la vedette Tabu Ley Rochereau, comme chanteuse/danseuse, aux côtés de Mbilia Bel. Soutenue par son mentor et l’orchestre, elle enregistre plusieurs albums, dont "Camarade O" et "Nadina" (1986), "Moto Akofuka" (1988), "The Two Beauties Of Orch Afrisia" (Mbilia Bel and Faya Tess - 1988), "Allo Paris" (Seigneur Tabu Ley / Faya Tess / Beyou Ciel – 1989, "Sam Tora" (1993), ou encore "Kebo Beat" (Tabu Ley & Faya Tess - 1997).
A travers l’Afrisa International de Tabu Ley Rochereau, le grand public découvre ses danses chaloupées, mais aussi sa voix de mezzo-soprano chantant l’être humain ou dénonçant les injustices et les violations des droits de l’homme.

Faya Tess en solo

En 2000, Faya décide de se lancer dans une carrière solo, et sort chez Do Soul "Keba - La sirène d’eau douce" (Attention j’arrive). Cet album qui connaît un réel succès en Afrique, et auprès de la diaspora basée Europe et en Amérique, lui vaut le trophée de "Meilleure artiste féminine d’Afrique centrale". En 2004, elle est de la compilation "Drop The Debt", avec la chanson Bana (en duo avec Lokua Kanza). Suivent de "Libala ya temps plein" (CD/DVD - 2009) et "Désoléeee !!!!" (2014), un opus qui lui permet de remporter le prix "Litomba" récompensant le meilleur album des 5 dernières années.

Hommage à Tabu Ley, Joseph Kabasélé et [Franco

En décembre de la même année, elle sort "Quelques classiques de Tabu Ley – vol. 1", un album hommage à Tabu Ley Rochereau où elle reprend 11 titres de son mentor. L’année 2015 la voit enregistrer une trilogie pour le label Air Monde Culture du producteur André Tetu : "Quelques Classiques de Tabu Ley vol. 2", réalisé en collaboration avec Kanta Nyoboma, et "Au temps des classiques vol. 3", rendant cette fois-ci hommage à Tabu Ley Rochereau, bien sûr, mais aussi à Joseph Kabasélé et Franco, autres figures emblématiques de la musique congolaise.

 

par   Nago Seck  7 mai 2007 - © Afrisson