Afrisson

Biographie

Félix-Tchicaya Serge


Artistes Congo Brazza | Naissance : 1964 | Styles :  Blues - Gospel africain / Musique chrétienneSite internet

Gospel, blues, jazz et musique traditionnelle africaine ont bercé, dès son plus jeune âge, Félix-Tchicaya Serge dit « Tchico », souvent accompagné, en duo, par Stéphane Allard (guitare, harmonica, ukulélé)…

Comme beaucoup de Congolais, Félix-Tchicaya Serge, né le 16 septembre 1964, fait ses armes (chorale, théâtre) au sein de la communauté chrétienne protestante (Eglise Evangélique du Congo). Ses premières compositions, fortement estampillées The Golden Gate Quartet et Fela Anikulapo Kuti, en disent long, déjà.

The Golden Gate Quartet

JPG - 47.9 ko

En 1989, Félix-Tchicaya Serge s’envole pour Paris – seul, cette fois-ci – pour soumettre ses manuscrits à quelques éditeurs. Ce goût de l’écriture lui a été transmis par son grand-père Jean Felix-Tchicaya (1903/1961), secrétaire général du PPC (Parti Progressiste Congolais) et premier parlementaire du Moyen-Congo et du Gabon à l’Assemblée Nationale Constituante Française (1945 - 1959).
Dans la capitale française, Félix-Tchicaya Serge fonde alors Zola-Jazz, un duo gospel a capella dont le maître mot est « présence rythmique ». Durant plus de trois années, le duo rencontre un vif succès sur diverses scènes françaises dont le Festival des Francofolies de la Rochelle 1990. Début 1993 sera un tournant inoubliable : Serge entame une carrière en solo. Il travaille la « vocal percussion » avec Orlandus Wilson du célèbre The Golden Gate Quartet. Lequel Orlandus Wilson le fait plonger dans les arcanes de la musique noire américaine. En juillet de la même année, il réalise son rêve : chanter en première partie de The Golden Gate Quartet au Festival de l’Inattendu à La Rochelle. L’année suivante, il fera également la première partie de Liz McComb. Un an plus tard, Félix-Tchicaya Serge participe à la première édition du Festival International de Gospel de Paris où un accueil chaleureux lui est réservé. En 1995, il retourne dans son pays natal et s’illustre au Congo Ndulé Jazz Festival. Il y restera 2 ans.

Tchivol’, magnifique duo blues

JPG - 36.2 ko

A son retour en France, Félix-Tchicaya Serge fonde deux formations, Tchivol’ (un duo blues magnifique avec Stéphane Allard (guitare, harmonica, ukulélé, percussions, voix) et Tchico and The Soul Brothers (afro-beat, funk). Entre autres concerts de gospel, blues, jazz et afro-beat, Serge Félix-Tchicaya anime des ateliers jazz vocal et gospel en région parisienne et en province. L’année 2009 le voit faire des concerts avec Joniece Jamison, Pascal Liberge et son épouse Hayet. En avril, il tourne avec le spectacle « Hommage à Nat King Cole ». La même année, il sort deux albums réalisés en duo avec son complice Stéphane Allard de Tchivol’, Blues et Ngué muana ya mahouta, mettant en valeur l’étendue de son registre vocal (un peu nasillé) : soprano (aigu), mezzo-soprano (moyen), alto ou contralto (grave), ténor (élevé), baryton (entre ténor et basse) et basse (grave)...

 

par   Nago Seck  6 mars 2008 - © Afrisson

Discographie

Bibliographie

Félix-Tchicaya Serge
Le fou d’à côté