Afrisson

1er Festival mondial des Arts Nègres : Dakar 1966

Disques - 33T/LP  |   Sénégal  |  Bira Guèye  | Parution : 1966  | Label :  Philips

Titres :
Face A : 1. Evocation du spectacle féerique de Gorée (24:06)
(Gorée Island Enchanting Tale)
Petite Musique de Cour des Rois Mandingue et Balante
(Ancient Court Music of the Mandingue and Balante Senegalese Kings)
2. Improvisation pour une fête (kora and balafon ) (2:55)
3. Air pour une Fiancée (balafon solo) (3:18)
4. Nocturne pour une Reine (kora improvisation) (2:03)

Face B : Songs of New Nations sung by The De Paur Chorus (New Jersey)
5. Ghana (2:54)
6. Nigeria (4:16)
7. Congo (2:11)
8. Nigeria (3:12)
9. Ghana (2:55)

La compilation 1er Festival mondial des Arts Nègres : Dakar 1966 évoque le spectacle inaugural féerique de l’île de Gorée" (texte de Jean Brierre). On y découvrie également la petite musique de cour des rois Mandingue et Balante (Sissoko, Foca et Baraud N’Diaye) et les chansons des nouvelles nations ("Songs of a New Nations") interprétées par les Chœurs de De Paur de New jersey, aux Etats Unis.

L’idée d’un Festival mondial des Arts Nègres (1er Festival mondial des Arts Nègres (FESMAN) fut proposée en 1956 à la Conférence des Écrivains Noirs à Rome, en Italie, organisée par le Sénégalais Alioune Diop (1910-1980), directeur de “Présence Africaine” à Paris (France).
Dès que Léopold Sédar Senghor (1906-2001) qui prenait part à cette conférence fut élu président de la République du Sénégal en 1960, il offrit à son pays le 1er Festival mondial des Arts Nègres, dont Alioune Diop fut directeur artistique. Ce dernier fut épaulé par l’écrivain et poète Martiniquais Aimé Césaire (1913-2008), l’anthropologue Suisse Jean Gabus (1908-1992) et l’historien et prêtre jésuite Camerounais Engelbert Mveng (1930-1995).

 

par   Sylvie Clerfeuille  25 janvier 2012 - © Afrisson