Afrisson

Biographie

Giovanni (ou Gyovanni)

   Giovanni Houessou

Né à Cotonou, au Bénin, dans une famille de 3 enfants dont il est l’aîné, Giovanni Houessou aka Giovanni (ou Gyovanni) grandit aux sons des artistes nationaux qu’écoutaient ses parents mélomanes, mais aussi d’autres horizons, comme Ray Charles, Stevie Wonder, Bob Marley, Raphael Saadiq, Ben Harper, Morgan Heritage, Jah Cure, Boyz II Men, Lemar, Craig David, K-Reen, Humphrey, Indie Arie, Asa (prononcer Asha), Ayo, Tété, ce chanteur, toasteur et beatmaker dénonce l’injustice, la lâcheté, le racisme, le mensonge sur du R&B / soul / rap et parfois même sur du reggae

Des études d’ingénieur du son

Après son bac, il rejoint Lyon (France) en 2003 où il obtient un BTS (Brevet de Technicien Supérieur) aux métiers de l’audiovisuel option métiers du son (ingénieur du son). Parallèlement à ses études, Giovanni monte avec des amis de l’école un groupe de jazz, Desorient-Head qui tourne dans la région Rhône-Alpes avant de s’inscrire en 2005 à la faculté pour suivre un cursus en AES (Administration Economique et Sociale)... Mais dès 2004, il intégrera plusieurs chorales de gospel : Lafami de Jean Hede, Héritage Soul de Viviane Kolade aka Lagonzviv, Steph Gospel Shine de Stéphane Valieme.
En 2005, l’éclectique Giovanni rencontre les membres de The Wounded Lions, un groupe de reggae dont il devient le lead vocal et avec lequel il tournera en France et enregistrera deux maxi CD, At The Beginin (2008) et Welcome (2009).

Fool’Faya

En 2006, avec ses frères et amis, K-Phil (Evans Agbossou), Wayston (Jean-Estève de Souza), Trudo (Elliot Dossou), Keylus (Sergino Salako), Valsorim (Miroslav Houessou), Giovanni fonde, sur les ruines d’APS (African Power Soul), Fool’Faya, un groupe de rap africain mâtiné de rythmes locaux (tchinkoumey, gogbahoun, zilin…), de soul, de R&B, de reggae, de ragga, de dancehall ou de zouk. Avec ces derniers, il a sorti en 2005 Just For The Zik (sous le nom du groupe African Power Soul), et en 2008 de Tout feu tout flamme...

Gospel Colors

En 2007, après un passage dans la chorale Jaama de Sabine Kouli, Giovanni rejoint Gospel Colors fondé à Villeurbanne (France) par le chef de chœur Andomalala Ratovelomanana aka Ando, une Française d’origine malgache, ex choriste de grands Liz Mc Comb et Michael Bubblé et chanteuse du groupe vocal a capella Tiharea depuis 2005. Gospel Colors propose un répertoire de haut niveau allant du gospel traditionnel au gospel urbain en passant par des chants africains, tout ceci dans plusieurs langues, avec des musiciens internationaux des plus grands noms du Gospel (Marvin Sapp, Donnie McClurkin, Gospel pour 100 voix, New Gospel Family…). Avec ces chorales, Giovanni tourne en Europe, participant à de nombreux festivals.
De 2007 à 2010, Giovanni collabore avec divers groupes et artistes tels que VOYZ, un groupe mêlant beatbox (“boîte à rythmes humaine” en anglais) et chœurs, Doudson, un musicien, auteur-compositeur, Alexandre Billard, un DJ électro lyonnais pour deux featurings (“Love Is The Solution” et “Don’ you know”) ou encore White Niggaz (actuel Arcanes), un groupe français multi-styles (jazz, rock, funk, reggae, soul, rap, R&B...), sur le titre “On ne choisit pas” de l’album Télécharge le si t’es pauvre.

Giovanni, expulsé de France

En 2011, Giovanni qui était arrivé à Lyon, en France, depuis 2003, a été arrêté, détenu au Centre de Rétention Administrative de Lyon St Exupéry, puis expulsé au Bénin, son pays d’origine, rapporte Michèle F. de “Réseau Education Sans Frontière” dans son message posté le 1er avril 2011 à 17:30 sur Facebook.

 

par   Nago Seck  2009 - © Afrisson