Afrisson

Gouygui Dou Daanou

Disques - 33T/LP  |   Sénégal  |  Orchestra Baobab  |  MéDoune Diallo - Ndiouga Dieng  | Parution : 1979  | Label :  Discafrique Records

Titres :
Face A :
1. Africa (Mon Afrique) - Balla Sidibé
2. Hay Fuego En El 23 - Rudy Gomis
3. La Sallita Se Rompio - B. Sidibé
4. On verra ça ce soir - B. Sidibé

Face B :
1. Pot pourrit De Guajira - Médoune Diallo
2. Tante Marie (Sam Ma Bokola) - R. Gomis
3. N’Dèye Coumba - R. Gomis
4. Sibam (Sortilege) - M. Diallo

Groupe phare de la musique afro-cubaine "made in Sénégal", Orchestra Baobab ("Gouy Gui" en wolof), est fondé en 1970 à Dakar sous l’impulsion de feu Oumar Barro Ndiaye (chef d’orchestre). Assisté par Cheikh Sidath Ly (guitare basse), le groupe se constitue autour du regretté chanteur Abdoulaye Mboup dit "AbLaye Mboup" ou "Laye Mboup" (1937-1975), figure emblématique de la chanson sénégalaise, Balla Sidibé (chant et timbales), Barthélémy Attisso (guitare solo) et du guitariste saint-louisien Mohamed Latfi Ben Geloun (guitare rythmique). Cette formation pépinière développant parfois de l’afro-pop marqué par le mbalax, recevra de nombreux talents du pays : Rudolph "Rudy" Gomis (percussions), Issa Cissokho (sax), Ndiouga Dieng (chant), Médoune Diallo (chant – futur membre fondateur d’Africando), les frères Thione et Mapenda Seck. Charles Ndiaye (basse), Peter Udo (clarinette), Mountaga Koité (congas, tumba), ou encore Thierno Koité (sax)...

Fiche :
Arrangements, production : Orchestra Baobab (Gouy Gui de Dakar)
Arrangements : Barthélémy Attisso, Médoune Diallo
Direction artistique : Richard Dick
Basse : Charles N’Diaye
Clarinette, sax alto : Peter Udo
Congas, tumba, batterie : Mountaga Koité
Guitare ; Papa Ba
Guitare solo : Barthélémy Attisso
Lead Vocals, maracas : Médoune Diallo
Sax ténor ; Issa Cissoko
Timbales, voix : Balla Sidibé
Voix, percussions : Ndiouga Dieng, Rudolph Gomis
Prise de son, Mixage : Andre Da Vera

 

par   Nago Seck  10 mai 2007 - © Afrisson