Afrisson

Guinée

Guinée


Pays  | Indépendance-Libération : 1958 | 245.860 km² - 9.402.000 h

Le Syli Orchestre

Figure de proue en matière d’innovation musicale de l’ex-empire mandingue, la Guinée révolutionne son patrimoine dès la fin des années 50. Sous le charme d’une des plus belles et des plus immenses voix du continent, Kouyaté Sory Kandia, le pays fait ses premières armes avec le Syli Orchestre dirigé par Sanoussi Kanfori et lancé en 1959 par Sékou Touré qui entend promouvoir ainsi sa politique d’authenticité. Cette formation nationale qui lance la musique moderne mandingue a accueilli les leaders des principales formations du pays comme Kélétigui et ses Tambourinis, Balla et ses Balladins, Soumah Momo Wandel et son Afro Sextet.

Les groupes des années 1970

Dans les années 60/70, le Bembeya Jazz National sort la musique guinéenne de ses frontières. Les Amazones, « porte-parole » du féminisme ouest-africain, le Boiro Band, l’Horoya Band et le Kaloum Star d’Alioune Barry enrichissent ce courant musical tandis que le Camayenne Sofa de Jean Baptiste William s’affirme comme le premier groupe indépendant du pays (jusque-là tous les artistes étaient fonctionnaires).

Yéké Yéké

D’autres musiciens guinéens tels les talentueux guitaristes Ousmane Kouyaté et Kanté Manfila, le compositeur de « Mandjou », et le joueur de kora Mory Kanté révélé internationalement en 1987 par son méga tube mandinka-rock, « Yéké Yéké » (disque d’or et de platine) ont aussi fait les beaux jours de grandes formations maliennes.

Kill Point ou le rap mandingue

Leurs contributions respectives à l’édification d’un des styles majeurs du continent ouvrent ainsi la voie à une nouvelle vague de jeunes espoirs : Atlantic Mélodie, les Kouyaté (Kaniba, Sékouba Kandia), les Diabaté (Sékou Bambino, Mama, Sona (ex-Amazones, guitariste-auteur-compositrice, carrière solo, soeur de Sékou Dabaté Bembeya), Prince, Oumou, Djanka...) et le groupe de rap mandingue Kill Point.

 

par   Nago Seck  11 mai 2007 - © Afrisson

Disques

Disques
 

Artistes

Artistes
 
situ