Afrisson

Biographie

Hawa Daisy Moore

   Hawa Massacongo Nassaly
Artistes Liberia | Naissance : 1955 | Styles :  Afro-folk - Musique traditionnelle Site internet

Originaire de Negban, au Liberia, petite fille du roi Sao Bosso, Hawa Daisy Moore appelée également Princess Hawa Moore est membre du peuple Vai. Elle grandit dans une famille musicale : son père joue du sax ténor et du piano piano dans le Greenwood Singers, un groupe populaire des années 1950, sa mère se produit dans un groupe traditionnel. Hawa Daisy Moore est d’abore éduquée dans les écoles de mission qui bannissent l’éducation africaine puis intègre en 1972 la Tubman High School à Sinkor (Monrovia) bouillon politique et culturel, haut lieu de la résistance anti-coloniale. Membre actif du folk revival libérien des années 1970, l’Afro-liberian music, elle chante dans plusieurs langues, Bassa, Vai, Gola, Kpelle et Kru se fait connaître en interprétant du folk libérien et du gospel.

Hawa Daisy Moore fait partie des pionnières à mener une carrière musicale dans un pays où il est alors difficile pour une femme de partir en tournée. Elle doit notamment fuir les avances de Samuel Doe.

Princess Hawa Moore se produira également en duo avec A.B. Tolbert, le fils du président Tolbert . Elle se rend célèbre avec le titre "Papa" de la cassette Show Me You Love Me sorti en 1977.

Mais dans les années 1980, sous la dictature de Samuel Doe, sa vie comme celle de beaucoup d’artistes et de libériens est menacée. En 1991, elle s’exile aux États-Unis avec ses 5 enfants et fonde le groupe Akpandayah pour promouvoir les musiques et les danses d’Afrique de l’Ouest. En 1996, Princess Hawa Moore sort l’album A Yam Yam Sae produit par the Institute for Cultural Partnerships. Elle vit aujourd’hui à Landsdowne, en Pennsylvanie où elle est directrice de choeur à Hickman Temple. Elle enseigne également la culture africaine aux afro-américains à Philadelphie.

 

par   Sylvie Clerfeuille  26 octobre 2014 - © Afrisson