Afrisson

Ici / Là-bas

Disques - EP  |   Bénin -  Cameroun -  France  |  Edgar Sekloka  | Parution : 18 mai 2016  | Label :  Suga Music

Titres :
1. Ici / Là-bas 3:30
2. Pas un criminel 3:15
3. Notre belle cité 3:56
4. Si je faisais du hard rock 3:32
5. Gamin, gamine 3:17
6. Kamerun Blues (feat. Ange Fandoh) 3:24

Né en 1978 à Paris (France), de parents camerounais et béninois, Edgar Sekloka aka Suga est un auteur-compositeur, rappeur, slameur et écrivain. Il fonde en 2008 à Paris, avec Gaël Faye (Franco-burundais-rwandais), Milk Coffee and Sugar, un groupe de slam et de hip hop français aux parfums jazzy, nommé "Découverte" du Printemps de Bourges 2011 en France.

Après "Sugatape", une série 27 clips vidéos, filmés en noir et blanc, réalisés par Nico Bozino et diffusés gratuitement chaque lundi à 18h00 sur youtube en 2015, Edgar Sekloka revient en mai 2016 avec la sortie, sur son propre label Suga Music, de son premier EP (6 titres), "Ici / Là-bas", ingérant des couleurs électro. Dans ce disque parlant en quelque sorte de son enfance et de sa vision socio-politique du monde, Edgar Sekloka, marqué par Staff Benda Bilili (groupe afro-électro congolais composé principalement de personnes handicapées), Curtis Mayfield (artiste soul, funk, rhythm’n blues américain), The Fugees (groupe de hip hop américain) ou Mos Def et Yassin Bey (rappeurs américains), nous offre des titres comme Notre belle cité, Gamins, gamines ou Kamerun Blues (feat. Ange Fandoh).

Paroles de "Ici / Là-bas"

je leur réponds que je suis né ici
quand ils me disent qu’ils me veulent là-bas
mais bon je sais bien qu’ici

je serai aimé comme là-bas
parfois je voudrais vivre là-bas
peut-être je ne mourrai pas ici
enterrez-moi dans du béton là-bas
ou dans un champ de coton ici
j’apprécie le confort ici
comme eux le tourisme là-bas
comme ma mère venue ici
récupérer ses richesses de là-bas
la reine Sissi se balade ici
avec les bijoux de là-bas
la reine Saba n’a plus rien là-bas
on sait tous pourquoi ici
les partis politiques d’ici
s’appuient sur les PIB de là-bas
la colonisation il n’y a qu’ici
qu’on croit qu’elle n’existe plus là-bas
les journaux font tout ici
pour qu’on sache rien de ce qui se passe là-bas
s’il y a un génocide là-bas
c’est la coupe du monde ici
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas
ils endorment les gens de là-bas
avec un Dieu bien d’ici
In God We Trust c’est ici
et l’argent fait des guerres là-bas
mes frères s’entretuent là-bas
ils ne se font pas confiance ici
dealers ici, soldats là-bas
mains d’œuvre ici comme là-bas
élevage bovin c’est ici
élevage humain c’est là-bas
on est des sous-hommes là-bas
des hommes en développement ici
le palu, le sida c’est là-bas
les centres de recherche ici
la malnutrition c’est là-bas
la surconsommation ici
les dictatures de là-bas
font les démocraties d’ici
et quand on me contrôle là-bas
j’exhibe mes papiers bien d’ici
pedigree immigré ici
prince dénigré là-bas
pour pas me perdre ici
je chante et ça résonne là-bas
chanté !
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas
hé, hé je viens d’ici
hé, hé je viens de là-bas

 

par   Nago Seck  18 mai 2016 - © Afrisson