Afrisson

Biographie

Ihashi Elimhlohe

   Chief Bheki Ngcobo

Bassiste, chanteur, compositeur, Chief Bheki Ngcobo, alias Ihashi Elimhlohe (le cheval blanc en zoulou), porte haut et fort les traditions zouloues à travers la promotion du maskandi. Il met l’accent dans ses textes sur l’amour et la paix entre les peuples d’Afrique du Sud et a formé trois groupes constitués de sa famille : le groupe féminin Izintombi Zehashi, le trio masculin Amataliana et Amaponi, le groupe junior. Ihashi Elimhlohe qui a débuté avec les Soul Brothers, a collaboré avec des artistes de maskandi comme Phuzekhemisi et Mfazi Omnyma, a signé de nombreux albums et a tourné dans le monde entier. En 1976, il a reçu le prix de la meilleure musique traditionnelle aux SAMA Awards et en 2007, a reçu avec sa femme un prix pour l’ensemble de sa carrière (Lifetime Achievement Award). Ihashi Elimhlohe a monté son propre label, Ihashi Namaponi.

Ihashi Elimhlophe est un nom familier dans la musique traditionnelle maskandi. Originaire de Embalenhle, Mpumalanga, un petit village du KwaZulu Natal et installé à Johannesburg, Chief Bheki Ngcobo de son vrai nom est bassiste de formation. Il débute la musique avec ses frères puis joue dans plusieurs groupes avant d’intégrer le légendaire Soul Brothers : le groupe le prend comme chanteur dans le groupe junior Imitshotshovu.

Après l’enregistrement d’un album à succès Icala, Bheki se lance dans une carrière solo, prend le nom d’Ihashi Elimhlophe (Cheval Blanc) et sort l’album Hololo, le premier d’une longue série. La famille Ihashi comprend le groupe féminin Izintombi Zehashi, le trio masculin Amataliana et le groupe junior Amaponi. Sa femme Linah Khama (alias "Ebony") est une figure féminine importante de la musique sud-africaine.

En dehors de sa propre formation, Chief Bheki Ngcobo a collaboré avec des artistes respectés du maskandi comme Phuzekhemisi et Mfazi Omnyma, dans un groupe nommé "Izinqunqulu Zomhlaba". Les titres de leurs deux albums sont régulièrement programmé par Busara DJ Yusuf.

Il a signé de nombreux albums à succès : Intandane (1986), Uqanduqandu (1989), Impendulo (1994), Inyakanyaka (1995), Isiphalaphala (1997), Ithemba (1998) et 100% Ihashi (2006).

 

par   Sylvie Clerfeuille  13 août 2015 - © Afrisson

News

Ihashi Elimhlophe
 
Festivals 2015
L’année 2015 se décline en plusieurs festivals en ce début d’année. En Afrique de l’Ouest, La Caravane Culturelle pour la Paix poursuit son chemin et le Festival Mali Musique qui réunit en ce mois de février quelques uns des talents du pays comme Fatoumata Diawara, Cheick Tidjiane Seck et Ali Farka Touré Band. En Afrique de l’Est, le festival Sauti Za Busara se tient à Stone Town à zanzibar jusqu’au 15 février. S’y réunissent des artistes de taarab comme le DCMA Young Stars de Zanzibar, des artistes de folk comme la rwandaise Liza Kamizaki, la chanteuse soul anglo-zanzibari Mim Suleiman, le chanteur tanzanien de pop Alikiba Saleh Kiba, l’artiste sud-africain de maskandi Ihhashi Elimhlophe ou le groupe tanzanien de mchiriku Seven Survivors. Quelques bonnes surprises en ce début d’année comme la sortie de plusieurs albums, celui de Cheikh Lô (Balbalou, précédé d’un EP 3 titres Degg gui / Balbalou / Doyal Naniou), du groupe béninois Gbangbe Brass Band et de Boubacar Traoré (Mbalimaou). Bonne écoute.