Afrisson

Biographie

Iyanya


Né le 31 octobre 1986 à Calabar, dans l’état de Cross Rivers State au sud-est du Nigeria, l’auteur, compositeur, arrangeur, producteur et chanteur, Iyanya Onoyom Mbuk, Iyanya de son nom d’artiste, navigue entre azonto, afro-beat, funk, R&B, afro-soul ou afro-pop. Artiste phare de la scène musicale nigériane depuis la sortie de son hit « Kukure », celui que l’on appelle le « crooner » (chanteur de charme) collabore avec divers musiciens nigérians et ghanéens, dont des adeptes de rap ou d’azonto dance

Iyanya commence à se faire un nom en 2008 en remportant le concours « Gloire de l’Afrique de l’Ouest », un projet initié par MTN et visant à découvrir des jeunes talents. Mais il lui faut attendre décembre 2011 et la parution du single « Kukulé », fusion d’azonto, de funk et de sonorités tirées des musiques traditionnelles du sud-est nigérian, notamment des Etats de Cross Rivers et d’Akwa Ibom, pour qu’il connaisse un immense succès dans tout le pays. « Kukulé » sera la chanson la plus téléchargée sur Internet au Nigeria, avec l’aimable autorisation de la plate-forme technologique, MTECH. Quelques mois après la sortie de ses tubes aux couleurs R&B « Your Waist » et « Flavour » qui lui valent le surnom de « the crooner » (le chanteur de charme), Iyanya échappe à la mort en militant contre l’embarquement des vols de DANA Airlines dont un avion s’est écrasé à Lagos, tuant tous les passagers et l’équipage. Mais ce malheureux évènement ne l’empêche pas de continuer dans sa voie en sortant plusieurs hits dont « Flavour », « Kukure – Remix » (Iyanya feat. D’Banj), « Jombolo » (Eyanya feat. Flavor Nabania), « Sexy Mama » (Iyanya feat. Starboy Wizkid), des titres que l’on retrouve dans l’album « Desire ».

Cofondateur du label indépendant Made Men Music Group ou Triple MG à Lagos, au Nigeria, avec Adesanya Doyinsola (producteur, « faiseur de tubes » et créateur du label D’Tunes), Iyanya Onoyom Mbuk aka Iyanya produit divers musiciens nigérians et ghanéens, dont des adeptes de rap ou d’azonto dance.

 

par   Nago Seck  2011 - © Afrisson