Afrisson

Biographie

Jad Fozis

   Djadoo Kossi
Artistes Togo | Naissance : 1971 | Site internet

Auteur, compositeur, guitariste et interprète, Djadoo Kossi alias « Jad Fozis » est considéré dans son pays comme l’un des leaders du mouvement rasta. Porte parole des sans-voix, notamment des enfants du Tiers-Monde, il distille dans ses messages des valeurs comme l’unité, la paix, l’amour, le respect et la fraternité. Il est l’ambassadeur du Togo pour le Prix de la Paix 2002.

Ray Charles, Mick Jagger, Bob Marley

Né le 3 Décembre 1971 à Lomé (Togo), Djadoo Kossi alias " « Jad Fozis » " s’est très tôt donné pour objectif « d’être une étoile dans son pays ». Enfant, il se prend de passion pour des artistes comme Ray Charles, Mick Jagger (Rolling Stones) ou Bob Marley qu’il tente d’imiter.
Soutenu par sa mère choriste, il commence à 11 ans à fouler de scènes, s’illustrant lors des semaines culturelles de son collège et des rencontres inter-scolaires. Il commence alors à se faire un nom dans la capitale togolaise et fonde bientôt son premier groupe, Crazy Boys, dans lequel il est interprète. Mais cette passion pour la musique ne l’empêche pas de poursuivre ses études et le baccalauréat en poche, il rejoint l’Allemagne pour des études universitaire. Parallèlement à la faculté, il se lance sérieusement à la musique, notamment le reggae, s’initiant à la composition et à la guitare.

Rencontres artistiques

Son premier album, « SOS Africa », paru en 1995, est un succès immédiat avec le tube « Gbékuia (Masto) », un reggae aux couleurs togolaises chanté en mina, en français ou en anglais. Un an plus tard, il fait la connaissance du groupe Jamaïcain « The Lion » installé à Hambourg et partage la scène avec le chanteur anglais Duncan Fulton.
Au Togo, il participe au Festival de Lomé en compagnie de Bremen, Jimi Hope, Joe Kiki et Anta Kolé, rencontre M.Tall T., Ola Lade (lui-aussi installé en Allemagne) et le rappeur Oro Bellow avec qui il collaboré sur « Imagines ».
A la sortie, en 1997, de « N’Tifafa » (Paix), son second album dédié aux mamans, il fait deux concerts de promotion Münster en Allemagne puis à Paris, l’occasion de croiser la diva togolaise, Fifi Rafiatou.
Suit, deux ans plus tard, « Héritiers », auréolé d’une tournée européenne. Avec la réalisation de « Ca parle » en 2001, il tourne pendant plusieurs mois en Afrique avec son groupe Vanity System et devient l’ambassadeur du Togo à l’Unesco pour Prix de la Paix 2002.
Considéré dans son pays comme l’un des leaders du mouvement rasta, porte parole des sans-voix, notamment des enfants du Tiers-Monde, Jad Fozis distille dans ses messages des valeurs humanitaires comme l’unité, la paix, l’amour, le respect et la fraternité.

Nago SECK

 

par   Nago Seck  7 mai 2007 - © Afrisson