Afrisson

Biographie

Juldeh Camara


Artistes Gambie | Styles :  Musique Mandingue - Blues

Originaire de Basse Santa Su, en Gambie, issu d’une famille peule, Juldeh Camara est un virtuose du riti, violon peul à une corde dont il tire des accents bluesy. Il s’est fait connaître par sa collaboration avec Ifang Bondi et Justin Adams avec lequel il a créé un groove électrique entre transe sahélienne et velvet underground...

Originaire de Basse, en Gambie, Juldeh Camara est issu d’une famille de griots. Son père, aveugle, l’initie au riti, ce violon à une corde dont il devient au fil des ans un virtuose tirant des accents bluesy qui ne sont pas sans rappeler ceux d’Ali Farka Touré. Il s’est fait connaître par sa collaboration avec Justin Adams avec lequel il a créé un groove électrique entre transe sahélienne et velvet underground.

Virtuose du riti

Installé à Londres, Juldeh Camara est rapidement sollicité par de nombreux groupes dont ses compatriotes d’Ifang Bondi de Badou Diop, le groupe américain The Blind Boys of Alabama, les Zimbabwéens Batanai Marimba sans oublier le joueur de kora Seckou Keïta ou l’African Classical ensemble de Tunde Jegede, multi-instrumentiste londonien, adepte d’une musique africaine classique.

Juju

Sa rencontre à la fin des années 2000 avec le rocker Justin Adams, guitariste de Robert Plant, producteur de Tinariwen et de Lo’jo a fait l’objet d’une collaboration originale riche de plusieurs albums, Soul Science en 2007, Tell No Lies en 2009 et In transe en 2011. Le duo prend alors à cette occasion le nom de Juju (Juldeh et Justin). Leur musique est une recherche d’un groove électrique proche de la transe, héritée du Velvet Underground, entre punk, rock, jazz, sonorités peules, blues et musique mandingue donnée par le riti (violon à une corde) et le kologo (luth à deux cordes). A l’ocasion de leur troisième album, leur musique, fine et complexe dans les harmonies, prend en intensité et en puissance grâce à l’adjonction d’une section rythmique (le percussionniste, Dave Smith, et le bassiste, Billy Fulle).

 

par   Sylvie Clerfeuille  18 juillet 2012 - © Afrisson

News

Juldeh Camara
 
Les musiciens africains célèbrent les JO

A l’occasion des Jeux Olympiques de Londres, le BT River of Music organise une scène Afrique les 21 et 22 Juillet 2012. Y participeront de nombreux artistes de tout le continent : Seckou Keita & The Bantamba Syndicate, Modeste Hugues, Islands, Hugh Masekela, Justin Adams & Juldeh Camara , The Invisible Republic of JuJu, Angelique Kidjo, King Sunny Ade, Baaba Maal, Tamarundi ft. Alhousseini Anivolla & Steven Sogo, East Africa United, Krar Collective, Noisettes, Staff Benda Bilili, Zao et Muntu Valdo. A cette occasion, le jeune artiste camerounais sort chez Warner 5 Circles of Humanity, un single qui prône les valeurs olympiques de tolérance, de paix et de compréhension . Pour la première fois lors de Jeux Olympiques,les 53 comités nationaux olympiques d’Afrique se réuniront dans « l’Africa Village », au coeur de Londres du 27 Juillet au 12 août 2012. La scène de l’Africa Village sera animée tous les jours des jeux de 13 à 15h et de 18 à 21h. Y sont attendus des musiciens nigerians, l’angolais Lulendo, des percussionnistes marocains et bien d’autres artistes dont la liste devrait être communiquée prochainement par le comité. Une volonté de célébrer l’unité du continent. Le temps d’un été, Londres dansera sur tous les sons du monde !!!